Les proverbes anglais  Proverbes

ACCUEIL » PROVERBES & DICTONS (Français ⇒ Anglais)

Les proverbes font partie de nos conversations du quotidien. Nous y faisons fréquemment référence. Connaître leurs équivalents en anglais donne assurément une plus grande confiance en soi.
Dans le dictionnaire ci-dessous, vous en trouverez plusieurs milliers, plus ou moins utilisés.
Pour les plus courants, il est nécessaire de les apprendre par coeur, leur traduction littérale français-anglais ne correspondant souvent à rien !

Lexique

  • À attendre que l’herbe pousse, le boeuf meurt de faim
  • À beau mensonge, longue mémoire
  • À beau mentir qui vient de loin
  • À beau parler qui n’a cure de bien faire
  • A beau se lever tard qui a bruit de se lever matin
  • À bon appétit il ne faut point de sauce
  • À bon chat, bon rat
  • À bon demandeur, bon refuseur
  • À bon entendeur un demi-mot suffit
  • À bon entendeur, salut !
  • À bon jour, bonne oeuvre
  • À bon vin point d’enseigne
  • À bonne volonté ne manque faculté
  • À bourse pleine amis nombreux
  • À chacun sa chacune
  • À chacun sa croix
  • À chacun selon ses mérites
  • À chacun son goût
  • À chaque fou sa marotte
  • À chaque jour suffit sa peine
  • À chaque oiseau son nid est beau
  • À chaque pot son couvercle
  • À chemin battu ne croît point d’herbe
  • À chemin trop battu, il ne croît jamais d’herbe
  • À cheval donné, on ne regarde pas la bride
  • À cheval donné, on ne regarde pas les dents
  • À cheval hargneux, il faut une écurie à part
  • À chose faite, conseil pris
  • À chose faite, il faut bien qu’il y ait commencement
  • À coeur vaillant, rien d’impossible
  • À colleter un gueux, on devient pouilleux
  • À colombe saoule, les cerises sont amères
  • À coquin honteux plate besace
  • À dire vérités et mensonges, les vérités sont les dernières crues
  • À dure enclume, marteau de plume
  • À force de choisir, on prend souvent le pire
  • À force de coups, on abat le chêne
  • À gros larron, grosse corde
  • À l’âne, l’âne semble très beau
  • À l’impossible nul n’est tenu
  • À l’oeil malade la lumière nuit
  • À l’oeuvre on connaît l’artisan
  • À l’oeuvre on reconnaît l’ouvrier
  • À l’ongle on connaît le lion
  • À la chandelle, la chèvre semble demoiselle
  • À la fête des rois, le jour croît d’un pas de roi
  • À la fin saura-t-on qui a mangé le lard
  • À la griffe on reconnaît le lion
  • À la guerre comme à la guerre
  • À la maison acheter, au marché vendre
  • À la pondeuse d’être couveuse
  • À la presse vont les fous
  • À la queue gît la difficulté
  • À la tannerie, tous boeufs sont vaches, à la boucherie, toutes vaches sont boeufs
  • À laver la tête d’un âne, on y perd sa lessive
  • À mal désespéré, remède héroïque
  • À mal enfourner on fait les pains cornus
  • À malin, malin et demi
  • À manger avec le diable, la fourchette n’est jamais trop longue
  • À mauvais chien on ne peut montrer le loup
  • À mauvais jeu, bonne mine
  • À méchant chien, court lien
  • À navire brisé tous vents sont contraires
  • À nouvelles affaires, nouveaux conseils
  • À parti pris, point de conseil
  • À pauvres, enfants sont richesse
  • À père avare enfant prodigue, à femme avare galant escroc
  • À père avare, fils prodigue
  • À petit mercier, petit panier
  • À petit présent petit merci
  • À petit trou petite cheville
  • À pisser contre le vent, on mouille sa chemise
  • À quelque chose malheur est bon
  • À question abstruse, abstruse réponse
  • À question idiote, réponse idiote
  • À qui a faim, tout est pain
  • À qui se lève matin, Dieu aide et prête la main
  • À quoi bon tant d’amis ? Un seul ami suffit quand il nous aime
  • À Rome, il faut vivre comme à Rome
  • À se cogner la tête contre les murs, il ne vient que des bosses
  • À sot compliment, point de réponse
  • À sotte demande il ne faut pas de réponse
  • À sotte demande, point de réponse
  • À sotte question, point de réponse
  • À tel pot, telle cuiller
  • À toile ourdie, Dieu envoie le fil
  • À tout bon compte revenir
  • À tout péché miséricorde
  • À toute heure chien pisse et femme pleure
  • À trompeur, trompeur et demi
  • À une femme et à une vieille maison, il y a toujours à refaire
  • À vaillant homme courte épée
  • À ventre soûl, cerises sont amères
  • À vieux péché honte toujours nouvelle
  • À vouloir connaître la vérité à tout prix, on risque de se brûler soi-même
  • Abondance de biens ne nuit pas
  • Abondance engendre fâcherie
  • Abondance engendre satiété
  • Absent le chat, les souris dansent
  • Absent n’est point sans couple, ni présent sans excuse
  • Adieu paniers, vendanges sont faites
  • Advienne que pourra
  • Affaire à tout le monde, affaire à personne
  • Affection aveugle raison
  • Agir dans la colère, c’est s’embarquer durant la tempête
  • Aide-toi, le Ciel t’aidera
  • Ami au prêter, ennemi au rendre
  • Amis valent mieux qu’argent
  • Amitié dans la peine, amitié certaine
  • Amour apprend aux ânes à danser
  • Amour peut moult, argent peut tout
  • Amour, toux, fumée, argent ne peuvent se cacher longtemps
  • Âne avec le cheval n’attèle
  • Apprenti n’est pas maître
  • Après bon temps on se repent
  • Après chaque discussion vient le silence
  • Après chaque tempête vient le calme
  • Après grand banquet petit pain
  • Après l’orage vient le calme
  • Après la mort, le médecin
  • Après la pluie, le beau temps
  • Après la tempête s’en vient le calme
  • Après la tempête, le calme
  • Après le calme, la tempête
  • Après le flux, le reflux
  • Arbre trop replanté, rarement est cueilli
  • Arbre trop souvent transplanté, rarement de bons fruits a donné
  • Arbre trop souvent transplanté, rarement fait fruit à planter
  • Argent emprunté porte tristesse
  • Argent fait perdre et prendre gens
  • Au besoin, on connait l’ami
  • Au bon joueur la balle
  • Au chaudron des douleurs, chacun porte son écuelle
  • Au fond du taillis sont les mûres
  • Au long aller, la lime mange le fer
  • Au long aller, le petit fardeau pèse
  • Au long aller, petit faix pèse
  • Au mariage et à la mort, le diable fait ses efforts
  • Au mort et à l’absent, ni injure ni tourment
  • Au paresseux, le poil lui pousse dans la main
  • Au parler ange, au faire change
  • Au pauvre la besace
  • Au royaume des aveugles, le borgne est roi
  • Au royaume des aveugles, les borgnes sont les rois
  • Au royaume des aveugles, les borgnes sont rois
  • Au vin qui se vend bien, il ne faut pas de lierre
  • Aucun coupable n’est absout devant son propre tribunal
  • Aujourd’hui ami, demain ennemi
  • Aujourd’hui en chair, demain en bière
  • Aujourd’hui roi, demain rien
  • Aussitôt dit, aussitôt fait
  • Autant de mariages, autant de ménages
  • Autant de ménages, autant de mariages
  • Autant de pays, autant de guises
  • Autant de têtes, autant d’avis
  • Autant de trous, autant de chevilles
  • Autant de valets, autant d’ennemis
  • Autant en emporte le vent
  • Autant meurt veau que vache
  • Autant pèche celui qui tient le sac que celui qui l’emplit
  • Autant pèche celui qui tient le sac que celui qui met dedans
  • Autres temps, autres moeurs
  • Aux chevaux maigres vont les mouches
  • Aux grands maux les grands remèdes
  • Aux innocents les mains pleines
  • Avant de balayer devant chez les autres, balayez devant votre porte
  • Avant de bien connaître un homme, il faut avoir mangé une livre de sel avec lui
  • Avant l’heure c’est pas l’heure, après l’heure c’est plus l’heure
  • Avec des si, on mettrait Paris en bouteille
  • Avec du temps et de la paille, les nèfles mûrissent
  • Avec du zèle et de la patience, un rat troue une planche
  • Avec la paille et le temps se mûrissent les nèfles et les glands
  • Avec le temps et la patience, la feuille du mûrier devient de la soie
  • Avoir beaucoup d’amis, c’est n’avoir point d’amis
  • Beau boucaut, mauvaise morue
  • Beau noyau gît sous piètre écorce
  • Beau parler n’écorche point la langue
  • Beauté de femme n’enrichit l’homme
  • Beauté n’est qu’image fardée
  • Beauté sans bonté est comme vin éventé
  • Beauté sans bonté ne vaut rien
  • Beaux mensonges aident
  • Belle chère et coeur arrière
  • Belle montre et peu de rapport
  • Belle tête, peu de sens, belle bourse, peu d’argent
  • Besogne qui plaît est à demi faite
  • Bien acquis bêtement, est dépensé sottement
  • Bien faire vaut mieux que bien dire
  • Bien mal acquis ne profite jamais
  • Bien mauvais est le vent qui ne sert à personne
  • Bien perdu, bien connu
  • Bienheureux celui qui n’attend rien, car il ne sera point déçu
  • Bois tordu ne se redresse pas
  • Bon à tout, bon à rien
  • Bon à tout, propre à rien
  • Bon avocat, mauvais voisin
  • Bon chien chasse de race
  • Bon droit a besoin d’aide
  • Bon fruit vient de bonne semence
  • Bon grain périt, paille demeure
  • Bon marché fait argent débourser
  • Bon marché vide le panier mais n’emplit pas la bourse
  • Bon pays, mauvais chemin
  • Bon repas doit commencer par la faim
  • Bon sang ne peut mentir
  • Bon sang ne saurait mentir
  • Bon vin, mauvaise tête
  • Bonjour lunettes, adieu fillettes
  • Bonne renommée vaut mieux que ceinture dorée
  • Bonne terre, méchant chemin
  • Bonne vie attrait bonne fin
  • Bonne volonté supplée à la faculté
  • Bonne volonté vaut le fait
  • Bonnes sont les dents qui retiennent la langue
  • Bons nageurs sont à la fin noyés
  • Bouche en coeur au sage, coeur en bouche au fou
  • Brebis comptées, le loup les mange
  • Brebis qui bêle perd sa goulée
  • Brebis trop apprivoisée de trop d’agneaux est tétée
  • C’est au pied du mur qu’on reconnait le maçon
  • C’est au pied du mur qu’on voit le maçon
  • C’est dans le besoin qu’on reconnaît ses amis
  • C’est dans le besoin qu’on reconnaît ses vrais amis
  • C’est dans le malheur qu’on connait nos vrais amis
  • C’est dans les moments difficiles qu’on connait nos vrais amis
  • C’est dans les grand dangers qu’on voit un grand courage
  • C’est dans les vieilles marmites qu’on fait les meilleures soupes
  • C’est dans les vieux pots qu’on fait la meilleure soupe
  • C’est de la moutarde après dîner
  • C’est en forgeant qu’on devient forgeron
  • C’est en forgeant que l’on devient forgeron
  • C’est être sage que de savoir feindre la folie
  • C’est folie de vanner les plumes au vent
  • C’est l’hôpital qui se moque de la charité
  • C’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase
  • C’est la graisse du cochon qui a cuit le cochon
  • C’est la morte qui se moque de la décapitée
  • C’est la nuit qu’il est beau de croire à la lumière
  • C’est là où la barrière est basse que le boeuf l’enjambe
  • C’est la pelle qui se moque du fourgon
  • C’est la plume qui fait l’oiseau
  • C’est la première impression qui compte
  • C’est la profonde ignorance qui inspire le ton dogmatique
  • C’est la robe qu’on salue
  • C’est le bon veneur qui fait la bonne meute
  • C’est le diable qui bat sa femme et qui marie sa fille
  • C’est le premier pas qui coûte
  • C’est le ton qui fait la chanson
  • C’est par la tête que le poisson commence à sentir
  • C’est proprement ne valoir rien que de n’être utile à personne
  • C’est quand le jeu devient dur que les durs commencent à jouer
  • C’est quand le jeu devient dur que les durs deviennent bons
  • C’est quand le jeu devient dur que les durs se mettent à jouer
  • C’est raison que chacun soit maître en son logis
  • C’est trop parler qui a fait que le crabe n’a pas de tête
  • C’est un aveugle qui en conduit un autre
  • C’est un loup déguisé en agneau
  • C’est un vilain oiseau que celui qui salit son nid
  • C’est une belle baronnie que la santé
  • C’est une chose divine de prêter, devoir quelque chose à quelqu’un est une vertu héroïque
  • C’est viande mal prête que lièvre en buisson
  • Ce n’est fini qu’à la fin
  • Ce n’est pas à la poule à chanter devant le coq
  • Ce n’est pas à un vieux singe qu’on apprend à faire des grimaces
  • Ce n’est pas de sa faute si les grenouilles n’ont pas de queue
  • Ce n’est pas le tout que des choux, il faut du lard pour les cuire
  • Ce n’est pas pour un mauvais pas qu’on tue un boeuf
  • Ce n’est pas tous les jours dimanche
  • Ce n’est pas tous les jours fête
  • Ce n’est pas tout de vendre, il faut livrer
  • Ce ne sont pas les chevaux qui tirent le plus fort qui mangent l’avoine
  • Ce ne sont pas les mots qui comptent mais les actions
  • Ce qu’il faut chercher à connaître, c’est le fond du panier
  • Ce qu’on aime est toujours beau
  • Ce qu’on apprend au berceau dure jusqu’au tombeau
  • Ce qu’on ne peut empêcher, il faut le vouloir
  • Ce que femme veut, Dieu le veut
  • Ce que l’enfant oit au foyer est bientôt connu jusqu’au moustier
  • Ce que la mer apporte en montant, elle le remporte en descendant
  • Ce que le poulain prend en jeunesse, il le continue en vieillesse
  • Ce que les yeux ne voient pas ne fait pas mal au coeur
  • Ce que pense l’âne ne pense l’ânier
  • Ce que vous avez perdu dans le feu, vous le retrouverez dans la cendre
  • Ce qui convient à quelqu’un peut être néfaste pour un autre
  • Ce qui doit être sera
  • Ce qui est bon à prendre est bon à rendre
  • Ce qui est bon pour l’un est bon pour l’autre
  • Ce qui est courbé ne peut se redresser, et ce qui manque ne peut être compté
  • Ce qui est différé n’est pas perdu
  • Ce qui est écrit est écrit
  • Ce qui est fait est fait
  • Ce qui est mal acquis se dissipe aisément
  • Ce qui n’a pas de tête ne va pas, ce qui a deux têtes va moins bien encore
  • Ce qui se fait de nuit paraît au grand jour
  • Ce qui vaut la peine d’être fait vaut la peine d’être bien fait
  • Ce qui vient avec le béguin s’en retourne avec le suaire
  • Ce qui vient de fric s’en va de frac
  • Ce qui vient de la flûte s’en retourne au tambour
  • Ce qui vient du diable retourne au diable
  • Ce qui vient facilement s’en va de même
  • Ce sont les fous qui troublent l’eau et ce sont les sages qui pêchent
  • Ce sont les petites pluies qui gâtent les grands chemins
  • Ce sont les tonneaux vides qui font le plus de bruit
  • Cela ne vous déchire pas la robe
  • Celui est bien mon oncle qui le ventre me comble
  • Celui qui a la santé est riche sans le savoir
  • Celui qui commence et ne parfait, sa peine perd
  • Celui qui crache contre le ciel, il lui retombe sur le nez
  • Celui qui emprunte est l’esclave de celui qui prête
  • Celui qui envoie les bouches envoie les vivres
  • Celui qui laboure le champ le mange
  • Celui qui n’a pas bon pied part avant
  • Celui qui ne s’aventure n’a ni cheval ni voiture
  • Celui qui se marie par amour a bonne nuit et mauvais jour
  • Celui qui se sait coupable croit toujours qu’on parle de lui
  • Celui-là seul sait louer, qui loue avec restriction
  • Cent ans de chagrins ne paient pas un sou de dettes
  • Cent fois sur le métier remettez votre ouvrage
  • Cent livres de mélancolie ne payent pas un sou de dettes
  • Ceux qui en disent le plus en savent le moins
  • Ceux qui n’ont point d’affaires s’en font
  • Chacun a son heure de gloire
  • Chacun a son jour de gloire
  • Chacun aime mieux son propre bien que celui d’un autre
  • Chacun aime son semblable
  • Chacun croit fort aisément ce qu’il craint et ce qu’il désire
  • Chacun est bossu quand il se baisse
  • Chacun est l’artisan de son sort
  • Chacun est l’ennemi de soi-même
  • Chacun est roi en sa maison
  • Chacun le sien n’est pas trop
  • Chacun porte sa croix
  • Chacun prêche pour son saint
  • Chacun prend son plaisir où il se trouve
  • Chacun se fait fouetter à sa guise
  • Chacun se plaint que son grenier n’est pas plein
  • Chacun son métier, et les vaches seront bien gardées
  • Chacun son métier, les vaches seront bien gardées
  • Chacun voit avec ses lunettes
  • Chacun voit midi à sa porte
  • Chacun voit midi à son horloge
  • Chagrin partagé est moins lourd à porter
  • Chair de loup, sauce de chien
  • Changement d’herbage réjouit les veaux
  • Changement de corbillon fait appétit de pain bénit
  • Changement de corbillon fait trouver le pain bon
  • Changer et trouver mieux sont deux
  • Chaque âge a ses plaisirs
  • Chaque chose a son temps
  • Chaque chose en son temps
  • Chaque grain a sa paille
  • Chaque mercier prise ses aiguilles et son panier
  • Chaque poule vit de ce qu’elle gratte
  • Chaque vin a sa lie
  • Charbonnier est maître chez soi
  • Charité bien ordonnée commence par soi-même
  • Chassez le naturel, il revient au galop
  • Chassez-le par la porte, il rentrera par la fenêtre
  • Chat échaudé craint l’eau froide
  • Chien en vie vaut mieux qui lion mort
  • Chien hargneux a toujours l’oreille déchirée
  • Chien qui aboie ne mord pas
  • Choisis ta femme non à la danse, mais à la moisson
  • Chose accoutumée, rarement prisée
  • Chose acquise facilement, ne se garde chèrement
  • Chose bien commencée est à demi achevée
  • Chose facilement acquise, chose facilement dépensée
  • Chose promise, chose due
  • Chou pour chou, Aubervilliers vaut bien Paris
  • Ciel pommelé et femme fardée ne sont pas de longue durée
  • Ciel pommelé et femme fardée sont de courte durée
  • Ciel rouge le soir, blanc le matin ravit le pèlerin
  • Coeur qui soupire n’a pas ce qu’il désire
  • Colère n’a conseil
  • Comme on fait son lit, on se couche
  • Comparaison n’est pas raison
  • Comparaisons sont odieuses
  • Compter les ruches à miel porte malheur
  • Confiance est mère de dépit
  • Contentement passe richesse
  • Contre femme point ne débattre
  • Contre la mort, point de remède
  • Contre le tonnerre ne pète
  • Convenances rompent loi
  • Coucher de poule et lever de corbeau écartent l’homme du tombeau
  • Couteau qui ne fait pas le tour du tronc n’emporte pas le chou
  • Craignez la colère de la colombe
  • Crédit est mort, les mauvais payeurs l’ont tué
  • Croyez tout le monde honnête et vivez avec tous comme avec des fripons
  • Cuisine mangée, amis dispersés
  • D’âge en âge, on ne fait que changer de folie
  • D’où vient l’agneau, là retourne la peau
  • D’un âne on ne peut pas demander de la viande de boeuf
  • D’un goujat on ne peut pas faire un gentilhomme
  • D’un petit gland sourd nait un grand chêne
  • D’un petit homme souvent grand ombre
  • D’un sac à charbon on ne peut sortir blanche farine
  • D’un veau on espère un boeuf, et d’une poule un oeuf
  • D’une buse on ne peut faire un épervier
  • Danger passé, saint moqué
  • Dans l’adversité de nos meilleurs amis, nous trouvons toujours quelque chose qui ne nous déplaît pas
  • Dans les petites boites sont les bons onguents
  • Dans sa peau mourra le loup
  • Dans sa peau mourra le renard
  • Dans un vieux pot, on fait de bonne soupe
  • Dans une bouche close, il n’entre point de mouche
  • De beaux raisins parfois pauvre vin
  • De bons vins, bon vinaigre
  • De deux maux il faut choisir le moindre
  • De fol folie, de cuir courroie
  • De fol juge, brève sentence
  • De forte couture, forte déchirure
  • De fou juge, briève sentence
  • De grand train sur l’estrain
  • De grande montée, grande chute
  • De grands vanteurs petits faiseurs
  • De grasse terre, méchant chemin
  • De jeune avocat, héritage perdu
  • De jeune médecin, cimetière bossu
  • De l’abondance du coeur la bouche parle
  • De la discussion jaillit la lumière
  • De mauvais corbeau mauvais oeuf
  • De méchant fondement jamais bon bâtiment
  • De nouveau tout m’est beau
  • De nuit, le blé semble farine
  • De nuit, tout blé semble farine
  • De saison tout est bon
  • De son ennemi réconcilié, il faut se garder
  • De telle vie, telle fin
  • De tout s’avise à qui pain faut
  • De tout temps, les petits ont pâti des sottises des grands
  • De toute taille bon lévrier
  • De toutes les douleurs, on ne peut faire qu’une mort
  • De trop près se chauffe qui se brûle
  • Débander l’arc ne guérit pas la plaie
  • Demain, il fera jour
  • Demandez et il vous sera donné, cherchez et vous trouverez, frappez et il vous sera ouvert
  • Demandez et l’on vous donnera, cherchez et vous trouverez, frappez et l’on vous ouvrira
  • Dents aigües et ventre plat trouve tout bon ce qui est dans le plat
  • Des goûts et des couleurs, on ne discute pas
  • Des matines bien sonnées sont à demi dites
  • Deux avis valent mieux qu’un
  • Deux chiens a un os ne s’accordent pas
  • Deux chiens ne s’accordent jamais pour un os
  • Deux gloutons ne s’accordent pas à une même assiette
  • Deux précautions valent mieux qu’une
  • Dieu aide à trois sortes de personnes : aux fous, aux enfants et aux ivrognes
  • Dieu donne le froid selon le drap
  • Dieu lui-même a besoin de cloches
  • Dieu mesure le froid à la brebis tondue
  • Dieu nous a tous pétris du même limon
  • Différé n’est pas perdu
  • Dire et faire, sont deux
  • Dis-moi qui tu fréquentes et je te dirai qui tu es
  • Dis-moi qui tu fréquentes, je te dirai qui tu es
  • Dis-moi qui tu hantes et je te dirai qui tu es
  • Dis-moi qui tu hantes, je te dirai qui tu es
  • Donne l’os au chien pour qu’il ne convoite pas ta viande
  • Donne si tu veux recevoir
  • Donner tard, c’est refuser
  • Douce parole n’écorche pas langue
  • Doucement mais sûrement
  • Du bâton que l’on tient on est souvent battu
  • Du pareil au même
  • Du sublime au ridicule, il n’y a qu’un pas
  • Eau qui court ne porte point d’ordures
  • En amour comme à la guerre, tous les coups sont permis
  • En avril, n’ôte pas un fil, en mai, fais ce qu’il te plaît
  • En bouche close, n’entre point mouche
  • En ce monde, il y a plus de fous que de sains d’esprit
  • En conseil écoute le vieil
  • En enseignant, on apprend
  • En fait de meubles, la possession vaut titre
  • En grande pauvreté ne gît pas grande loyauté
  • En l’absence du seigneur se connait le serviteur
  • En la grande barbe ne gît pas le savoir
  • En la peau où le loup est, il y meurt
  • En la queue et en la fin gît de coutume le venin
  • En mai, fais ce qu’il te plait
  • En mal fait, il ne gît qu’amende
  • En oiseuse, le diable se boute
  • En parlant du soleil, on en voit les rayons
  • En petite maison à Dieu grande portion
  • En petite maison Dieu a grande part
  • En petite maison la part de Dieu est grande
  • En petite tête gît grand sens
  • En tous pays, il y a une lieue de mauvais chemin
  • En toute chose, il faut considérer la fin
  • En une belle gaine d’or couteau de plomb gît et dort
  • Enfant aime moult qui beau l’appelle
  • Enfant haï est toujours triste
  • Enfants petits petits soucis, enfants grandis grands soucis
  • Entre deux maux, il faut choisir le moindre
  • Entre deux sièges, on tombe à terre
  • Entre promettre et donner, doit-on sa fille marier ?
  • Entre trop et trop peu est la juste mesure
  • Erreur n’est pas compte
  • Espoir de gain diminue la peine
  • Est bien fou qui s’oublie
  • Être et paraître sont deux
  • Expérience est mère de science
  • Face d’homme porte vertu
  • Faire contre mauvaise fortune bon coeur
  • Fais ce que je dis et non ce que je fais
  • Fais ce que je dis et pas ce que je fais
  • Fais ce que je dis, non ce que je fais
  • Fais ce que je dis, pas ce que je fais
  • Fais ce que tu dois, advienne que pourra
  • Fais du bien à un cochon et il viendra chier sur ton balcon
  • Faites aux autres ce que vous voudriez qu’ils vous fassent
  • Faites ce que je dis, non ce que j’ai fait
  • Faîtes-vous miel, et les mouches vous mangeront
  • Farine du diable retourne en son
  • Faute avouée est à demi pardonnée
  • Faute avouée est à moitié pardonnée
  • Faute d’un point, Martin perdit son âne
  • Faute de grives, on mange des merles
  • Faute de souliers on va nu-pieds
  • Femme rit quand elle peut, et pleure quand elle veut
  • Ferveur de novice ne dure pas longtemps
  • Fiançailles vont en selle et repentailles en croupe
  • Fille et ville qui parlementent sont à demi rendues
  • Fin contre fin n’est pas bon à faire doublure
  • Fol et avoir ne se peuvent entr’avoir
  • Fol semble sage quand il se tait
  • Fou est le prêtre qui blâme ses reliques
  • Fou qui se tait passe pour un sage
  • Foudre ne tombe pas toutes les fois qu’il tonne
  • Froides mains, chaudes amours
  • Gagne assez qui sort de procès
  • Gardez-vous de l’homme qui ne connait qu’un livre
  • Gens de lettres, gens de peine
  • Goutte à goutte, l’eau creuse la pierre
  • Gouverne ta bouche selon ta bourse
  • Gouverner, c’est prévoir
  • Grain à grain, la poule remplit son ventre
  • Graissez les bottes d’un vilain, il dira qu’on les lui brûle
  • Grand chemin, grande rivière et grand seigneur sont trois mauvais voisins
  • Grande chère, petit testament
  • Grandes maisons se font par petites cuisines
  • Grattez le russe et vous trouverez le tartare
  • Grosse tête, peu de sens
  • Habit de velours, ventre de son
  • Hâte-toi lentement
  • Hâtez-vous lentement
  • Heureux les pauvres en esprit, car le Royaume des Cieux est à eux
  • Homme aime quand il veut, et femme quand elle peut
  • Homme rusé, tard abusé
  • Homme seul est viande à loups
  • Honni soit qui mal y pense
  • Hors de l’église, point de salut
  • Il arrive que l’agneau devienne enragé
  • Il dit cela de bouche, mais le coeur n’y touche
  • Il est bien près du temps des cerises, le temps des cyprès
  • Il est bon de parler et meilleur de se taire
  • Il est comme le chien de Jean Nivelle, il s’enfuit quand on l’appelle
  • Il est des sots de tous pays
  • Il est mon oncle qui le ventre me comble
  • Il est permis de se tromper
  • Il est plus facile à un chameau de passer par le trou d’une aiguille qu’à un riche d’entrer dans le royaume de Dieu
  • Il est plus facile de descendre que de monter
  • Il est plus facile de dire que de faire
  • Il est plus facile de nager quand on vous tient le menton
  • Il est plus malheureux de commettre une injustice que de la souffrir
  • Il est rare de voir la sagesse alliée à la beauté
  • Il fait bon vivre et ne rien savoir
  • Il fait comme l’anguille de Melun, il crie avant qu’on l’écorche
  • Il fait comme le chien de Nivelle, il s’en va quand on l’appelle
  • Il fait ventre de tout
  • Il faut aller selon sa bourse
  • Il faut appeler un chat un chat
  • Il faut apprendre à obéir pour savoir commander
  • Il faut apprendre de la vie à souffrir la vie
  • Il faut attendre à cueillir la poire qu’elle soit mûre
  • Il faut avoir deux cordes à son arc
  • Il faut battre le fer tant qu’il est chaud
  • Il faut bien que jeunesse se passe
  • Il faut casser le noyau pour avoir l’amande
  • Il faut chercher une femme avec les oreilles plutôt qu’avec les yeux
  • Il faut considérer chaque cas particulier
  • Il faut coudre la peau du renard à celle du lion
  • Il faut de tout pour faire un monde
  • Il faut déshabiller un maïs pour voir sa bonté
  • Il faut donc avoir de l’âme pour avoir du goût
  • Il faut du pain pour vivre
  • Il faut entretenir la vigueur du corps pour conserver celle de l’esprit
  • Il faut faire coucher la colère à la porte
  • Il faut faire de nécessité vertu
  • Il faut faire tourner le moulin lorsque le vent souffle
  • Il faut garder une poire pour la soif
  • Il faut gratter les gens où il leur démange
  • Il faut hurler avec les loups, si l’on veut courir avec eux
  • Il faut laisser couler l’eau
  • Il faut laisser courir le vent par-dessus les tuiles
  • Il faut laver son linge sale en famille
  • Il faut lier le sac avant qu’il ne soit plein
  • Il faut manger pour vivre et non vivre pour manger
  • Il faut marcher quand le diable est aux trousses
  • Il faut ménager la chèvre et le chou
  • Il faut plutôt regarder à ses mains qu’à ses pieds
  • Il faut prendre le temps comme il vient, les gens pour ce qu’ils sont, et l’argent pour ce qu’il vaut
  • Il faut puiser quand la corde est au puits
  • Il faut qu’un menteur ait bonne mémoire
  • Il faut qu’une porte soit ouverte ou fermée
  • Il faut que chacun vive de son métier
  • Il faut que jeunesse se passe
  • Il faut que tout le monde vive
  • Il faut quelquefois brûler une chandelle au diable
  • Il faut rendre à César ce qui est à César
  • Il faut rendre à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu
  • Il faut saisir l’occasion par les cheveux
  • Il faut savoir perdre un vairon pour gagner un saumon
  • Il faut se tenir au gros de l’arbre
  • Il faut semer pour récolter
  • Il faut semer pour recueillir
  • Il faut semer qui veut moissonner
  • Il faut séparer le bon grain de l’ivraie
  • Il faut souffrir ce qu’on ne peut empêcher
  • Il faut souffrir ce qu’on ne saurait empêcher
  • Il faut tailler la robe selon le drap
  • Il faut tailler son manteau selon son drap
  • Il faut tenir compte des circonstances
  • Il faut tondre les brebis et non pas les écorcher
  • Il faut toujours tendre un ver pour avoir une truite
  • Il faut tourner le moulin lorsque souffle le vent
  • Il faut tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler
  • Il faut vieillir ou mourir jeune
  • Il n’est bon maçon qui pierre refuse
  • Il n’est chère repas que de vilain
  • Il n’est de vilain pied qui ne trouve chaussure
  • Il n’est festin que de gens chiches
  • Il n’est feu que de bois vert
  • Il n’est jamais trop tard pour bien faire
  • Il n’est nulles laides amours ni belles prisons
  • Il n’est nuls petits ennemis
  • Il n’est orgueil que de pauvre enrichi
  • Il n’est pas de si petit chat qui n’égratigne
  • Il n’est pas marchand qui toujours gagne
  • Il n’est pas permis de se tromper deux fois
  • Il n’est pas si grande folie que de sage homme
  • Il n’est pas si méchant pot qui ne trouve son couvercle
  • Il n’est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir
  • Il n’est pire eau que l’eau qui dort
  • Il n’est pire sourd que celui qui ne veut pas entendre
  • Il n’est point de petites affaires
  • Il n’est point si laid pot qui ne trouve son couvercle
  • Il n’est qu’heur et malheur
  • Il n’est rien comme les vieux ciseaux pour couper la soie
  • Il n’est sauce que d’appétit
  • Il n’est si belle rose qui ne devienne gratte-cul
  • Il n’est si belle rose qui ne se flétrisse
  • Il n’est si bon charretier qui ne verse
  • Il n’est si bon cheval qui ne bronche
  • Il n’est si bon cheval qui ne devienne rosse
  • Il n’est si bonne compagnie qui ne se quitte
  • Il n’est si grande folie que de sage homme
  • Il n’est si laid pot qui ne trouve son couvercle
  • Il n’est si petit buisson qui ne porte son ombre
  • Il n’est si petit ennemi qui ne puisse faire tort
  • Il n’est si sage qui ne folie aucunes fois
  • Il n’est si sage qui ne foloie
  • Il n’est voisin qui ne voisine
  • Il n’est, pour voir, que l’oeil du maître
  • Il n’y a de damnés que les obstinés
  • Il n’y a de pire sourd que celui qui ne veut pas entendre
  • Il n’y a pas d’âge pour apprendre
  • Il n’y a pas d’effet sans cause
  • Il n’y a pas d’heure pour les braves
  • Il n’y a pas de belles prisons ni de laides amours
  • Il n’y a pas de bonne fête sans lendemain
  • Il n’y a pas de fumée sans feu
  • Il n’y a pas de grand homme pour son valet de chambre
  • Il n’y a pas de grenouille qui ne trouve son crapaud
  • Il n’y a pas de héros pour son valet de chambre
  • Il n’y a pas de laides amours
  • Il n’y a pas de montagne sans vallée
  • Il n’y a pas de petit chez-soi
  • Il n’y a pas de petit profit
  • Il n’y a pas de petite affaire
  • Il n’y a pas de petits profits
  • Il n’y a pas de petites économies
  • Il n’y a pas de plume tombée sans oiseau plumé
  • Il n’y a pas de sots métiers, il n’y a que de sottes gens
  • Il n’y a pas deux crabes mâles dans un même trou
  • Il n’y a pas deux poids deux mesures
  • Il n’y a pire imbécile qu’un vieil imbécile
  • Il n’y a point d’âne plus mal bâté que celui du commun
  • Il n’y a point de belles prisons ni de laides amours
  • Il n’y a point de dette sitôt payée que le mépris
  • Il n’y a point de grand homme pour son valet de chambre
  • Il n’y a point de laides amours, ni de belles prisons
  • Il n’y a point de héros pour son valet de chambre
  • Il n’y a point de plus sage abbé que celui qui a été moine
  • Il n’y a point de prescription contre la vérité, les erreurs pour être vieilles n’en sont pas meilleures
  • Il n’y a point de si empêché que celui qui tient la queue de la poêle
  • Il n’y a point de viande sans os
  • Il n’y a qu’heur et malheur
  • Il n’y a que ceux qui ne font rien qui ne se trompent jamais
  • Il n’y a que la foi qui sauve
  • Il n’y a que la main d’un ami qui arrache l’épine du coeur
  • Il n’y a que la vérité qui blesse
  • Il n’y a que la vérité qui offense
  • Il n’y a que le méchant qui soit seul
  • Il n’y a que le provisoire qui dure
  • Il n’y a que les fous qui ne changent pas d’avis
  • Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis
  • Il n’y a que les montagnes qui ne se rencontrent pas
  • Il n’y a rien de nouveau sous le soleil
  • Il n’y a rien de si infortuné qu’un homme qui n’a jamais souffert
  • Il n’y a rien qui aille aussi vite que le temps
  • Il n’y a si beau soulier qui ne devienne savate
  • Il n’y a si dur fruit et acerbe qui ne se mûrisse
  • Il n’y a si méchant pot qui ne trouve son couvercle
  • Il n’y a si petit métier qui ne nourrisse son maître
  • Il n’y eut jamais peau de lion à bon marché
  • Il ne cesse de brandir l’anathème contre ses ennemis
  • Il ne faut jamais désespérer
  • Il ne faut jamais dire : Fontaine, je ne boirai pas de ton eau
  • Il ne faut jamais dire jamais
  • Il ne faut jamais remettre au lendemain ce qu’on peut faire le jour même
  • Il ne faut jamais trembler qu’on ne voie sa tête à ses pieds
  • Il ne faut juger un paquet d’après ses ficelles
  • Il ne faut jurer de rien
  • Il ne faut pas acheter la corde avant d’avoir le veau
  • Il ne faut pas aller par quatre chemins
  • Il ne faut pas cacher la vérité aux hommes
  • Il ne faut pas changer de cheval au milieu de la rivière
  • Il ne faut pas changer de cheval au milieu du gué
  • Il ne faut pas chanter la victoire avant le temps
  • Il ne faut pas chanter le triomphe avant la victoire
  • Il ne faut pas chômer les fêtes avant qu’elles soient venues
  • Il ne faut pas clocher devant le boiteux
  • Il ne faut pas compter les oeufs au cul de la poule
  • Il ne faut pas confondre coco et abricot : le coco a de l’eau, l’abricot un noyau
  • Il ne faut pas courir deux lièvres à la fois
  • Il ne faut pas crier victoire trop tôt
  • Il ne faut pas déshabiller Pierre pour habiller Paul
  • Il ne faut pas dire : ‘Fontaine, je ne boirai pas de ton eau’
  • Il ne faut pas économiser le son et gaspiller la farine
  • Il ne faut pas être plus royaliste que le roi
  • Il ne faut pas faire l’étable au veau avant qu’il soit né
  • Il ne faut pas faire l’étable du veau avant qu’il ne soit né
  • Il ne faut pas jeter la manche après la cognée
  • Il ne faut pas jeter le bébé avec l’eau du bain
  • Il ne faut pas juger le sac à l’étiquette
  • Il ne faut pas laisser croître l’herbe sur le chemin de l’amitié
  • Il ne faut pas laisser de semer par crainte des pigeons
  • Il ne faut pas manger son blé en herbe
  • Il ne faut pas mélanger les torchons et les serviettes
  • Il ne faut pas mettre dans une cave un ivrogne qui a renoncé au vin
  • Il ne faut pas mettre la charrue avant les boeufs
  • Il ne faut pas mettre la lampe sous le boisseau
  • Il ne faut pas mettre le doigt entre l’arbre et l’écorce
  • Il ne faut pas mettre le lièvre en sauce avant de l’avoir attrapé
  • Il ne faut pas mettre tous ses oeufs dans le même panier
  • Il ne faut pas ourdir plus qu’on ne peut tisser
  • Il ne faut pas parler de corde dans la maison d’un pendu
  • Il ne faut pas parler latin devant les cordeliers
  • Il ne faut pas pleurer avant d’être battu
  • Il ne faut pas regarder derrière soi
  • Il ne faut pas regarder la saleté d’un cochon pour en manger
  • Il ne faut pas réveiller le chat qui dort
  • Il ne faut pas scier la branche sur laquelle on est assis
  • Il ne faut pas se fier à qui entend deux messes
  • Il ne faut pas se fier aux apparences
  • Il ne faut pas se moquer des chiens avant qu’on ne soit hors du village
  • Il ne faut pas souffler le chaud et le froid
  • Il ne faut pas tenter le diable
  • Il ne faut pas tuer la poule aux oeufs d’or
  • Il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué
  • Il ne faut pas voler avant d’avoir des ailes
  • Il ne faut qu’une brebis galeuse pour gâter un troupeau
  • Il ne faut qu’une petite étincelle pour allumer un grand feu
  • Il ne pleut pas quand il tonne
  • Il ne pleut que sur la vendange
  • Il ne sert à rien de montrer les dents lorsqu’on est édenté
  • Il ne sort du sac que ce qu’il y a
  • Il ne sort du sac que ce qu’il y a dedans
  • Il sait trop de chasse qui a été veneur
  • Il souvient toujours à Robin de ses flûtes
  • Il suffit d’une cuillère de goudron pour gâter un tonneau de miel
  • Il suffit d’une cuillerée de boue pour abîmer tout un tonneau de miel
  • Il suffit d’une étincelle pour allumer un grand incendie
  • Il suffit d’une pomme pourrie pour gâter tout le tas
  • Il vaut autant être mordu d’un chien que d’une chienne
  • Il vaut mieux aller au moulin qu’au médecin
  • Il vaut mieux arriver en retard qu’arriver en corbillard
  • Il vaut mieux arriver tard qu’arriver en corbillard
  • Il vaut mieux avoir affaire au bon Dieu qu’à ses saints
  • Il vaut mieux être cheval que charrette
  • Il vaut mieux être fou avec tous que sage tout seul
  • Il vaut mieux être le marteau que l’enclume
  • Il vaut mieux être le premier de sa race que le dernier
  • Il vaut mieux être maître d’un sou qu’esclave de deux
  • Il vaut mieux être maître, on est valet quand on veut
  • Il vaut mieux être marteau qu’enclume
  • Il vaut mieux être poltron et vivre plus longtemps
  • Il vaut mieux être qu’avoir été
  • Il vaut mieux être seul qu’en mauvaise compagnie
  • Il vaut mieux être seul que mal accompagné
  • Il vaut mieux laisser son enfant morveux que de lui arracher le nez
  • Il vaut mieux mourir selon les règles, que de réchapper contre les règles
  • Il vaut mieux péter en compagnie que crever seul
  • Il vaut mieux s’adresser au bon Dieu qu’à ses saints
  • Il vaut mieux se dédire que se détruire
  • Il vaut mieux se mordre la langue avant de parler qu’après avoir parlé
  • Il vaut mieux subir l’injustice que de la commettre
  • Il vaut mieux tendre la main que le cou
  • Il vaut mieux tenir que courir
  • Il vient un temps que les vaches ont besoin de leur queue
  • Il y a anguille sous roche
  • Il y a beaucoup d’appelés mais peu d’élus
  • Il y a bien de la différence entre une femme et un fagot
  • Il y a des hauts et des bas dans la vie
  • Il y a des limites à tout
  • Il y a des lumières que l’on éteint en les plaçant sur le chandelier
  • Il y a fagots et fagots
  • Il y a loin de la coupe aux lèvres
  • Il y a moins de mal à perdre sa vigne qu’à la plaider
  • Il y a moins de mal souvent à perdre sa vigne qu’à la plaider
  • Il y a plus d’acheteurs que de connaisseurs
  • Il y a plus d’un âne à la foire qui s’appelle Martin
  • Il y a plus de fols acheteurs que de fols vendeurs
  • Il y a plus de fous acheteurs que de fous vendeurs
  • Il y a plus de fous que de sages
  • Il y a plus de paille que de grain
  • Il y a plusieurs façons de plumer un canard
  • Il y a un commencement à tout
  • Il y a un Dieu pour les ivrognes
  • Il y a un temps pour tout
  • Il y en a toujours qui aimeront mieux sauver que passer les seaux
  • Impossible n’est pas français
  • Introduire le loup dans la bergerie
  • Ivres et forcenés disent toute leur pensée
  • J’aime mieux le croire que d’y aller voir
  • Jamais à bon chien il ne vient un os
  • Jamais à un bon chien, il ne vient un bon os
  • Jamais bon cheval ne devient rosse
  • Jamais cheval ni méchant homme n’amenda pour aller à Rome
  • Jamais chiche ne fut riche
  • Jamais coup de pied de jument ne fit mal à un cheval
  • Jamais deux orgueilleux ne chevaucheront bien un âne
  • Jamais deux sans trois
  • Jamais grand nez ne gâta beau visage
  • Jamais honteux n’eut belle amie
  • Jamais la cornemuse ne dit mot si elle n’a le ventre plein
  • Jamais un corbeau n’a fait un canari
  • Jardin entamé n’est plus respecté
  • Je n’ai ni croix, ni pile
  • Je ne suis jamais moins seul que dans la solitude
  • Je suis riche des biens dont je ne sais me passer
  • Je vous passe la casse, passez-moi le séné
  • Jeter le bébé avec l’eau du bain
  • Jeter le manche après la cognée
  • Jeunesse oiseuse, vieillesse disetteuse
  • Joli dessus, vilaine doublure
  • Juge hâtif est périlleux
  • Juge l’oiseau à la plume et au chant, et au parler l’homme bon ou méchant
  • L’absence est l’ennemie de l’amour
  • L’absence rend le coeur plus affectueux
  • L’admiration est la fille de l’ignorance
  • L’adversité est l’épreuve du courage
  • L’adversité est la pierre de touche de l’amitié
  • L’adversité rend sage
  • L’affection aveugle la raison
  • L’affliction ne guérit pas le mal
  • L’âge n’est fait que pour les chevaux
  • L’aigle d’une maison n’est qu’un sot dans une autre
  • L’aigle n’engendre pas les colombes
  • L’aigle ne chasse point les mouches
  • L’aigle, quand il est malheureux, appelle le hibou son frère
  • L’air ne fait pas la chanson
  • L’amour a de coutume d’entremêler ses plaisirs d’amertume
  • L’amour avidement croit tout ce qu’il souhaite
  • L’amour est aveugle
  • L’amour est comme la lance d’Achille, qui blesse et guérit
  • L’amour est souvent le fruit du mariage
  • L’amour et l’amitié s’excluent l’un l’autre
  • L’amour fait passer le temps, et le temps fait passer l’amour
  • L’amour ne connaît pas de loi
  • L’amour vainc tout sauf coeur de félon
  • L’an passé est toujours meilleur
  • L’an qui vient est un brave homme
  • L’âne frotte l’âne
  • L’âne gratte l’âne
  • L’appétit vient en mangeant
  • L’arbre ne doit pas nous cacher la forêt
  • L’argent est le nerf de la guerre
  • L’argent est un bon serviteur et un mauvais maître
  • L’argent ne fait pas le bonheur
  • L’argent ne fait pas le sage
  • L’argent ne se trouve pas sous le sabot d’un cheval
  • L’argent ne tombe pas du ciel
  • L’argent va à l’argent
  • L’art est long, la vie est courte
  • L’artisan vit partout
  • L’asile le plus sur est le sein d’une mère
  • L’assassin revient toujours sur les lieux de son crime
  • L’avare crierait famine sur un tas de blé
  • L’avare, comme le chien de cuisine, tourne la broche pour autrui
  • L’avarice perd tout en voulant tout gagner
  • L’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt
  • L’avis d’un sot est quelquefois bon à suivre
  • L’eau est le meilleur des breuvages
  • L’eau trouble est le gain du pêcheur
  • L’eau va à la rivière
  • L’écurie use plus le cheval que la course
  • L’église est proche, Dieu est loin
  • L’éloge des absents se fait sans flatterie
  • L’éloignement augmente le prestige
  • L’enfance est le sommeil de la raison
  • L’enfer est pavé de bonnes intentions
  • L’ennui est une maladie dont le travail est le remède
  • L’ennui naquit un jour de l’uniformité
  • L’épargne est un grand revenu
  • L’épée est la meilleure langue pour répondre à l’outrage
  • L’épine en naissant va la pointe en avant
  • L’erreur est humaine, le pardon divin
  • L’erreur est humaine, mais Dieu pardonne
  • L’espérance est le pain des malheureux
  • L’espérance est le pain quotidien des malheureux
  • L’espérance est le songe d’un homme éveillé
  • L’espoir a la vie dure
  • L’espoir différé fait languir le coeur, mais le souhait qui arrive, est l’arbre de vie
  • L’espoir est le pain du malheureux
  • L’espoir fait vivre
  • L’événement à venir projette son ombre
  • L’exactitude est la politesse des rois
  • L’exception qui confirme la règle
  • L’excès d’un très grand bien devient un mal très grand
  • L’excès en tout nuit
  • L’habit fait l’homme
  • L’habit ne fait pas le moine
  • L’habit volé ne va pas au voleur
  • L’habitude est une seconde nature
  • L’herbe est toujours plus verte dans le pré du voisin
  • L’herbe ne pousse jamais sur la route où tout le monde passe
  • L’heure, c’est l’heure
  • L’histoire est un perpétuel recommencement
  • L’homme arrive novice à chaque âge de la vie
  • L’homme donne sa mesure dans l’adversité
  • L’homme est un apprenti, la douleur est son maître
  • L’homme est un loup pour l’homme
  • L’homme naquit pour travailler, comme l’oiseau pour voler
  • L’homme ne vit pas que d’eau fraiche
  • L’homme ne vit pas seulement de pain
  • L’homme noble, c’est l’homme vertueux
  • L’homme propose et Dieu dispose
  • L’homme propose, Dieu dispose
  • L’honnêteté est la meilleure des recettes
  • L’honnêteté est la meilleure politique
  • L’hôte et la pluie après trois jours ennuient
  • L’hypocrisie est un hommage que le vice rend à la vertu
  • L’ignorance est toujours prête à s’admirer
  • L’ignorance et l’incuriosité font un doux oreiller
  • L’infortune est la sage femme du génie
  • L’insensé même, quand il se tait, passe pour sage
  • L’intention vaut le fait
  • L’obéissance est un métier bien rude
  • L’occasion est chauve
  • L’occasion fait le larron
  • L’occasion n’a qu’une mèche de cheveux
  • L’oeil du maître engraisse le cheval
  • L’oiseau doit beaucoup à son plumage
  • L’oisiveté est la mère de tous les vices
  • L’oisiveté est mère de tous les vices
  • L’on ne doit jamais aller à noces sans y être convié
  • L’on ne peut humer et souffler tout ensemble
  • L’on ne peut servir ensemble et Dieu et le Diable
  • L’on ne s’amende pas de vieillir
  • L’on se marie promptement et puis l’on se repent à loisir
  • L’or s’épure au feu, l’homme s’éprouve au creuset du malheur
  • L’ormeau ne peut donner des poires
  • L’un sème, l’autre récolte
  • L’union fait la force
  • L’usage est le tyran des langues
  • La barbe ne fait pas l’homme
  • La bave du crapaud n’atteint pas la blanche colombe
  • La beauté est affaire de goût
  • La beauté est comme une fleur, qui naît, et en peu de temps meurt
  • La beauté est éphémère
  • La beauté est une fleur éphémère
  • La beauté n’est pas tout
  • La beauté ne sale pas la marmite
  • La belle cage ne nourrit pas l’oiseau
  • La belle plume fait le bel oiseau
  • La bouche parle de l’abondance du coeur
  • La bouche qui encense est souvent celle censure
  • La branche chargée de fruits s’incline
  • La brebis bêle toujours de même
  • La caque sent toujours le hareng
  • La chair est faible
  • La charité commence chez soi
  • La chemise du mort n’a pas de poches
  • La clé d’or ouvre toutes les portes
  • La colère des dieux est lente mais terrible
  • La colère est une courte folie
  • La concision est le secret d’un bon mot d’esprit
  • La corde ne peut toujours être tendue
  • La couverture ne fait pas le livre
  • La crainte de Dieu est le commencement de la sagesse
  • La crainte du gendarme est le commencement de la sagesse
  • La critique est aisée et l’art est difficile
  • La curiosité est un vilain défaut
  • La douleur qui se tait n’en est que plus funeste
  • La fable est la soeur aînée de l’histoire
  • La façon de donner vaut mieux que ce qu’on donne
  • La faim est mauvaise conseillère
  • La faim fait sortir le loup du bois
  • La familiarité engendre le mépris
  • La femme de César ne doit pas être soupçonnée
  • La femme sait un art avant le diable
  • La fête passée, adieu le saint
  • La fin justifie les moyens
  • La flèche d’un sot file vite
  • La foi transporte les montagnes
  • La force prime le droit
  • La fortune est aveugle
  • La fortune est de verre : au moment où elle brille le plus, elle se brise
  • La fortune sourit aux audacieux
  • La fortune tourne tout à l’avantage de ceux qu’elle favorise
  • La fortune vient en dormant
  • La fumée s’attache au blanc
  • La gaieté, la santé changent l’hiver en été
  • La gourmandise tue plus de gens que l’épée
  • La grande finesse n’est pas celle qui s’aperçoit
  • La haine, c’est la colère des faibles
  • La jalousie est la soeur de l’amour, comme le diable est le frère des anges
  • La lame use le fourreau
  • La langue des femmes est leur épée, elles ne la laissent pas rouiller
  • La langue est un bon bâton
  • La langue va où la dent fait mal
  • La loi dit ce que le roi veut
  • La lune est à l’abri des loups
  • La main qui caresse est souvent la main qui tue
  • La maladie vient à cheval, elle s’en retourne à pied
  • La manière de donner vaut plus que ce que l’on donne
  • La manière fait tout
  • La marmite dit au chaudron : ‘Tu as le derrière noir !’
  • La modération est la santé de l’âme
  • La moitié du monde ne sait comment l’autre vit
  • La mort égalise toutes les conditions
  • La mort est un moissonneur qui ne fait pas la sieste
  • La mouche se brûle à la chandelle
  • La mouche va si souvent au lait qu’elle y demeure
  • La mule du pape garde sept ans son coup de pied
  • La musique est le plus cher de tous les bruits
  • La naissance n’est rien où la vertu n’est pas
  • La nature a horreur du vide
  • La nature fait bien les choses
  • La nature fait le mérite, et la fortune le met en oeuvre
  • La nature nous a donné deux oreilles et seulement une langue afin de pouvoir écouter davantage et parler moins
  • La nature se contente de peu
  • La nécessité fait du timide un brave
  • La nuit, tous les chats sont gris
  • La nuit porte conseil
  • Là où il n’y a rien, le roi perd ses droits
  • Là où il y a de la gêne il n’y a pas de plaisir
  • Là où la barrière est basse, le boeuf l’enjambe
  • Là où une porte se ferme, une autre s’ouvre
  • La parole est d’argent mais le silence est d’or
  • La patience est amère mais son fruit est doux
  • La patience est la vertu des ânes
  • La patience vient à bout de tout
  • La peau est plus proche que la chemise
  • La pensée est libre
  • La perfection n’est pas de ce monde
  • La persévérance vient à bout de tout
  • La peur a bon pas
  • La peur donne des ailes
  • La peur n’est bonne à rien, la peur ne guérit de rien, elle est toujours inutile
  • La pierre va toujours au tas
  • La plus belle fille du monde ne peut donner que ce qu’elle a
  • La plus belle rose à la fin se flétrie
  • La plus mauvaise roue d’un chariot fait toujours le plus de bruit
  • La plus universelle qualité des esprits, c’est la diversité
  • La politesse ne coûte rien
  • La pomme du matin tue le médecin
  • La pomme ne tombe jamais loin de l’arbre
  • La poule ne doit pas chanter devant le coq
  • La prospérité fait peu d’amis
  • La punition boite, mais elle arrive
  • La rage d’amour fait passer le mal de dents
  • La raillerie ne doit point passer le jeu
  • La raison n’est pas ce qui règle l’amour
  • La raison qui s’emporte a le sort de l’erreur
  • La religion ne nous fait pas bons, mais elle nous empêche de devenir trop mauvais
  • La rêverie est le dimanche de la pensée
  • La rivière ne grossit pas sans être trouble
  • La robe ne fait pas le médecin
  • La sagesse n’est pas enfermée dans une tête
  • La santé est une richesse inconnue pour celui qui la possède
  • La sauce vaut mieux que le poisson
  • La seule certitude, c’est que rien n’est certain
  • La soupe fait le soldat
  • La sursomme abat l’âne
  • La table est l’entremetteuse de l’amitié
  • La trop grande abondance ne parvient pas à maturité
  • La truie ne pense pas qu’elle est de la fange
  • La vanité n’a point de plus grand ennemi que la vanité
  • La vengeance est plus douce que le miel
  • La vengeance est un plat qui se mange froid
  • La vérité est cachée au fond du puits
  • La vérité est dans le vin
  • La vérité est un fruit qui ne doit être cueilli que s’il est tout à fait mûr
  • La vérité, comme l’huile, vient au-dessus
  • La vertu a cela d’heureux qu’elle se suffit à elle-même
  • La vertu est sa propre récompense
  • La vertu est sa propre récompense et apporte avec elle le plaisir le plus haut
  • La vie est courte, l’art est long
  • La vie est un songe
  • La vie n’est pas toujours facile
  • La vie n’est pas un long fleuve tranquille
  • La vie sans gaieté est une lampe sans huile
  • La vieillesse nous attache plus de rides en l’esprit qu’au visage
  • La voix du peuple est la voix de Dieu
  • La voix du sang est la plus forte
  • La voix du sang parle toujours plus fort que les autres
  • Labeur sans soin, labeur de rien
  • Lâcher la proie pour l’ombre
  • Laissez le coq passer le seuil, vous le verrez bientôt sur le buffet
  • Lavez chien, peignez chien, toutefois n’est chien que chien
  • Le beau dire ne dispense pas du bien faire
  • Le bien facilement acquis se dépense de même
  • Le boeuf de la vallée ne connait pas les souffrances du boeuf de la colline
  • Le boeuf enjambe la barrière là où elle est la plus basse
  • Le bois tordu fait le feu droit
  • Le bon blé porte l’ivraie
  • Le bon grain finit toujours par lever
  • Le bon vin fait le bon vinaigre
  • Le but n’est pas toujours placé pour être atteint, mais pour servir de point de mire
  • Le changement de travail est une espèce de repos
  • Le chat parti, les souris dansent
  • Le chien a quatre pattes, mais il n’est pas capable de prendre quatre chemins
  • Le chien attaque toujours celui qui a les pantalons déchirés
  • Le chien du jardinier ne veut ni manger les choux, ni permettre au lapin de les manger
  • Le chien peureux n’a jamais son saoul de lard
  • Le chien, même détaché, traîne encore son lien
  • Le client a toujours raison
  • Le coeur a ses raisons que la raison ignore
  • Le commerce est l’école de la tromperie
  • Le condamné revient toujours sur les lieux de son jugement
  • Le coucher de la poule et le lever du corbeau éloignent l’homme de la mort
  • Le cri public sert quelquefois de preuve, ou du moins fortifie la preuve
  • Le désespoir comble non seulement notre misère mais notre faiblesse
  • Le diable bat sa femme et marie sa fille
  • Le diable chante la grand’messe
  • Le diable était beau quand il était jeune
  • Le diable n’est pas toujours à la porte d’un malheureux
  • Le diable n’est pas toujours à la porte d’un pauvre homme
  • Le diable n’est pas toujours à la porte du pauvre
  • Le diable n’est pas toujours aussi diable qu’il est noir
  • Le diable n’est pas toujours aussi noir qu’il en a l’air
  • Le diable parle toujours en l’Évangile
  • Le diable s’empare des personnes oisives
  • Le diamant taille le diamant
  • Le dire c’est bien, le faire, c’est mieux
  • Le doute est le commencement de la sagesse
  • Le fait juge l’homme
  • Le feu le plus couvert est le plus ardent
  • Le génie commence les beaux ouvrages, mais le travail les achève
  • Le génie est une longue patience
  • Le gentilhomme croit sincèrement que la chasse est un plaisir grand et un plaisir royal, mais son piqueur n’est pas de ce sentiment-là
  • Le gibet ne perd jamais ses droits
  • Le gourmand creuse sa fosse avec ses dents
  • Le gourmand creuse sa tombe avec ses dents
  • Le juste pèche sept fois par jour
  • Le lange l’a apporté le linceul l’emportera
  • Le lendemain s’instruit aux leçons de la veille
  • Le lien ne fait pas le fagot
  • Le lierre meurt où il s’attache
  • Le lièvre retourne toujours au lancer
  • Le lièvre revient toujours à son gîte
  • Le loup apprivoisé rêve toujours de la forêt
  • Le loup change de poil mais non de naturel
  • Le loup est toujours loup
  • Le loup mourra dans sa peau
  • Le loup peut perdre ses dents, mais jamais sa nature
  • Le loup retourne toujours au bois
  • Le mal arrive d’un seul coup et se retire par parcelles
  • Le mal d’autrui n’est que songe
  • Le mal retourne à celui qui l’a fait
  • Le malheur des uns fait le bonheur des autres
  • Le malheur n’est pas toujours à la porte d’un pauvre homme
  • Le mariage est une loterie
  • Le mauvais ouvrier a toujours de mauvais outils
  • Le meilleur est toujours le moins cher
  • Le ménage va mal quand la poule chante plus haut que le coq
  • Le mérite se cache, il faut l’aller trouver
  • Le mieux est l’ennemi du bien
  • Le miroir porte en soi l’image laquelle il ne voit
  • Le moine répond comme l’abbé chante
  • Le moineau dans la main vaut mieux que la grue qui vole
  • Le monde est bien bossu quand il se baisse
  • Le monde est un spectacle à regarder et non un problème à résoudre
  • Le mortier sent toujours l’ail
  • Le nain qui est sur l’épaule d’un géant voit plus loin que celui qui le porte
  • Le naturel de la grenouille est qu’elle boit et souvent gazouille
  • Le pain d’autrui est amer
  • Le pain est le soutien de la vie
  • Le papier souffre tout et ne rougit de rien
  • Le pavillon couvre la marchandise
  • Le péché pénètre entre la vente et l’achat
  • Le petit-fils revient aux sabots que le grand-père avait quitté
  • Le pire n’est pas toujours certain
  • Le pire n’est pas toujours sûr
  • Le plaisir le plus délicat est de faire celui d’autrui
  • Le plat le plus bas est toujours vide
  • Le plus beau lendemain ne nous rend pas la veille
  • Le plus beau papillon n’est qu’une chenille habillée
  • Le plus petit cheveu fait ombre
  • Le plus riche en mourant n’emporte qu’un linceul
  • Le poisson commence à puer par la tête
  • Le poisson pourrit toujours par la tête
  • Le potier d’ordinaire au potier porte envie
  • Le premier venu engrène
  • Le remède est pire que le mal
  • Le remède est souvent pire que le mal
  • Le renard cache sa queue
  • Le renard mourra dans sa peau
  • Le retard est le père de mille embarras
  • Le rire est le propre de l’homme
  • Le semer et la moisson ont leur temps et leur saison
  • Le sermon édifie, l’exemple détruit
  • Le silence est d’or
  • Le sillon n’est pas le champ
  • Le singe est toujours singe, fût-il vêtu de pourpre
  • Le soleil brille pour tout le monde
  • Le soleil luit pour tout le monde
  • Le sort fait les parents, le choix fait les amis
  • Le style, c’est l’homme
  • Le succès fut toujours un enfant de l’audace
  • Le surplus rompt le couvercle
  • Le temps dévore tout
  • Le temps est comme l’argent, n’en perdez pas et vous en aurez assez
  • Le temps est le meilleur remède
  • Le temps est un grand maître
  • Le temps fait des merveilles
  • Le temps fuit sans retour
  • Le temps passé est toujours regretté, c’est le présent qui le sert
  • Le temps perdu ne se rattrape jamais
  • Le temps, c’est de l’argent
  • Le travail est souvent le père du plaisir
  • Le vent de prospérité change bien souvent de côté
  • Le vieux n’y voit pas assez pour marteler la faux et le jeune ne sait pas l’affiler
  • Le vin entre et la raison sort
  • Le vin est le lait des vieillards
  • Le vrai peut quelquefois n’être pas vraisemblable
  • Les absents ont toujours tort
  • Les actes sont plus éloquents que la parole
  • Les actions en disent plus que les mots
  • Les affaires de la chèvre ne sont pas celles du mouton
  • Les affaires du cabri ne sont pas celles du mouton
  • Les affaires du cabri ne sont pas les affaires du mouton
  • Les affaires sont les affaires
  • Les affaires, c’est bien simple : c’est l’argent des autres
  • Les affaires, c’est l’argent des autres
  • Les amis de nos amis sont nos amis
  • Les ans ont beaucoup plus vu que les livres n’en ont connu
  • Les apparences sont trompeuses
  • Les armes sont journalières
  • Les avares font nécessité de tout
  • Les belles paroles ne donnent pas à manger
  • Les bonnes choses arrivent à ceux qui savent attendre
  • Les bonnes choses viennent à ceux qui savent attendre
  • Les bonnes nouvelles sont toujours retardées, et les mauvaises ont des ailes
  • Les bons comptes font les bons amis
  • Les bons livres font les bons clercs
  • Les bons maîtres font les bons valets
  • Les bons pâtissent pour les mauvais
  • Les bons voisins sont difficiles à trouver
  • Les branches des arbres trop chargés rompent
  • Les chevaux courent les bénéfices et les ânes les attrapent
  • Les chevaux se battent quand il n’y a rien au râtelier
  • Les chiens aboient, la caravane passe
  • Les chiens ne font pas des chats
  • Les conseilleurs ne sont pas les payeurs
  • Les conseils de l’ennui sont les conseils du diable
  • Les cordonniers sont les plus mal chaussés
  • Les coucous ne font pas les merles
  • Les dents sont bonnes contre la langue
  • Les étourneaux sont maigres parce qu’ils vont en troupes
  • Les événements présentent toujours des signes avant-coureurs
  • Les extrêmes se touchent
  • Les femmes font et défont les maisons
  • Les fous font les banquets et les sages les mangent
  • Les fous inventent la mode et les sages la suivent
  • Les garçons seront toujours des garçons
  • Les gens malheureux sont seuls au monde
  • Les grandes douleurs sont muettes
  • Les grands boeufs ne font pas les grands labours
  • Les grands diseurs ne sont pas les grands faiseurs
  • Les grands esprits se rencontrent
  • Les grands voleurs pendent les petits
  • Les grives ne chanteront pas comme les merles
  • Les gros poissons mangent les petits
  • Les injures s’écrivent sur l’airain, et les bienfaits sur le sable
  • Les jeunes médecins font les cimetières bossus
  • Les jours se suivent et ne se ressemblent pas
  • Les jours se suivent, mais ils ne se ressemblent pas
  • Les longs propos font les courts jours
  • Les loups ne se mangent pas entre eux
  • Les lunettes et les cheveux gris sont des quittances de l’amour
  • Les mains noires font manger le pain blanc
  • Les mains sont faites avant les couteaux
  • Les maladies viennent à cheval et s’en retournent à pied
  • Les mariages sont écrits dans le ciel
  • Les mauvaises habitudes ont la vie dure
  • Les mauvaises moeurs engendrent les bonnes lois
  • Les méchants portent leur enfer en eux
  • Les méchants sont buveurs d’eau
  • Les meilleures choses ont une fin
  • Les meilleurs partent toujours les premiers
  • Les meilleurs poissons nagent près du fond
  • Les menteurs sont les enfants du diable
  • Les mouches n’entrent pas dans une bouche close
  • Les murs ont des oreilles
  • Les nouvelles vont vite
  • Les oeuvres de la violence ne sont pas durables
  • Les oisons mènent paître les oies
  • Les os sont pour les absents
  • Les paroles des grands ne tombent jamais à terre
  • Les paroles s’envolent, les écrits restent
  • Les pensées ne paient point de douane
  • Les petites causes produisent les grands effets
  • Les petits présents entretiennent l’amitié
  • Les petits ruisseaux font les grandes rivières
  • Les pires personnes reviennent toujours
  • Les plaisanteries les plus courtes sont les meilleures
  • Les plus riches en mourant n’emportent qu’un drap, non plus que les plus pauvres
  • Les poils du chien guérissent la morsure du chien
  • Les pots fêlés sont ceux qui durent le plus
  • Les poules qui gloussent le plus fort ne sont pas les meilleures pondeuses
  • Les premiers arrivés sont les premiers servis
  • Les querelles ne dureraient pas longtemps si le tort n’était que d’un côté
  • Les querelles ne dureraient pas si longtemps si le tort n’était que d’un côté
  • Les rats désertent le navire qui coule
  • Les rivières ne deviennent jamais grosses qu’il n’y entre de l’eau
  • Les rivières retournent à la mer
  • Les rois et les juges n’ont point de parents
  • Les sages ont la bouche dans le coeur, les fous ont le coeur dans la bouche
  • Les seins ne sont jamais trop lourds pour la poitrine
  • Les sottises des grands sont des sentences
  • Les temps changent et nous changeons avec eux
  • Les tonneaux vides sont ceux qui font le plus de bruit
  • Les tours les plus hautes font les plus hautes chutes
  • Les uns lèvent le lièvre, les autres le tuent
  • Les vieux amis et les vieux écus sont les meilleurs
  • Les vieux fous sont plus fous que les jeunes
  • Les voies du seigneur sont impénétrables
  • Les voyages forment la jeunesse
  • Les yeux sont le miroir de l’âme
  • Leurs chiens ne chassent pas ensemble
  • Leurs chiens ne chassent point ensemble
  • Liberté et pain cuit
  • Lièvre qui court n’est pas mort
  • Loin des yeux, loin du coeur
  • Loin des yeux, près du coeur
  • Longue langue, courte main
  • Lorsque la faim est à la porte, l’amour s’en va par la fenêtre
  • Loue le beau jour au soir, et la vie à la mort
  • Maille à maille se fait le haubergeon
  • Main serrée, coeur étroit
  • Mains blanches sont assez lavées
  • Mains froides, chaudes amours
  • Mains froides, coeur chaud
  • Mal d’autrui n’est que songe
  • Mal est caché à qui l’on voit le dos
  • Mal fait qui ne parfait
  • Mal passé n’est que songe
  • Mal pense qui ne repense
  • Mal sur mal n’est pas santé
  • Mange bien des mouches qui n’y voit pas
  • Mangeant du foin, vous sentez l’âme
  • Marchand qui perd ne peut rire
  • Marché qu’on n’arrose pas, vous reste souvent sur les bras
  • Marcher du pied gauche dans la merde, ça porte bonheur
  • Mariage de gueux, la faim épouse la soif
  • Marie ton fils quand tu voudras et ta fille quand tu pourras
  • Matines bien sonnées sont à demi chantées
  • Mauvais chien ne trouve où mordre
  • Mauvais ouvrier ne trouve jamais bon outil
  • Mauvaise herbe croît soudain
  • Mauvaise herbe croît toujours
  • Mauvaise herbe croît toujours même en hiver
  • Mauvaise réputation va jusqu’à la mer ; Bonne réputation reste au seuil de la maison
  • Mauvaise tête, bon coeur
  • Mauvaises compagnies corrompent les bonnes moeurs
  • Méchanceté porte sa peine
  • Méchant poulain peut devenir bon cheval
  • Méchante parole jetée va partout à la volée
  • Méchante, mauvaise herbe pousse toujours
  • Médecin, guéris-toi toi-même
  • Méfiez-vous de l’eau qui dort
  • Même la poule noire pond des oeufs blancs
  • Même si la vie se compose de plusieurs fins, il y a tout autant de nouveaux débuts
  • Même un seul cheveu a son ombre
  • Mémoire du bien tantôt passe
  • Mémoire du mal a longue trace
  • Mettre la charrue avant les boeufs
  • Miel sur la bouche, fiel sur le coeur
  • Mieux vaut acheter qu’emprunter
  • Mieux vaut ami en place, qu’argent en bourse
  • Mieux vaut ami en voie que deniers en courroie
  • Mieux vaut ami grondeur que flatteur
  • Mieux vaut commencer par balayer devant sa porte
  • Mieux vaut de la cervelle que du muscle
  • Mieux vaut donner sans promettre que promettre sans tenir
  • Mieux vaut être envié que plaint
  • Mieux vaut être le premier dans son village que le second à Rome
  • Mieux vaut être riche et bien portant que pauvre et malade
  • Mieux vaut être seul que mal accompagné
  • Mieux vaut être tête de chien / souris que queue de lion
  • Mieux vaut faire envie que pitié
  • Mieux vaut faire que dire
  • Mieux vaut goujat debout qu’empereur enterré
  • Mieux vaut la vieille voie que le nouveau sentier
  • Mieux vaut moineau en cage que poule d’eau qui nage
  • Mieux vaut moins mais mieux
  • Mieux vaut plier que rompre
  • Mieux vaut ployer que rompre
  • Mieux vaut plus tôt que plus tard
  • Mieux vaut prévenir que guérir
  • Mieux vaut rire que pleurer
  • Mieux vaut sauf que désolé
  • Mieux vaut suer que grelotter
  • Mieux vaut ta propre morue que le dindon d’autrui
  • Mieux vaut ta propre morue que le dindon des autres
  • Mieux vaut tard que jamais
  • Mieux vaut tuer le diable que le diable ne nous tue
  • Mieux vaut un ennemi sage qu’un ami stupide
  • Mieux vaut un faiseur que cent diseurs
  • Mieux vaut un moineau dans la main qu’une colombe sur le toit
  • Mieux vaut un sage ennemi qu’un imprudent ami
  • Mieux vaut une certitude qu’une promesse en l’air
  • Mieux vaut une tête bien faite qu’une tête bien pleine
  • Mieux vaut user des souliers que des draps
  • Misère et pauvreté font mauvais ménage
  • Moins nous serons, plus nous mangerons
  • Moins on en dit, mieux on se porte
  • Moins on parle, mieux cela vaut
  • Moisson d’autrui est plus belle que la sienne
  • Morceau avalé n’a plus de goût
  • Mors doré ne rend pas le cheval meilleur
  • Morte la bête, mort le venin
  • N’étend les jambes qu’à la longueur du tapis
  • N’éveillez pas le chat qui dort
  • Nature ne peut mentir
  • Ne choisit pas qui emprunte
  • Ne crains pas d’avancer lentement
  • Ne criez pas ‘Des moules !’ avant qu’elles ne soient au bord
  • Ne désirer que ce qu’on a, c’est avoir tout ce qu’on désire
  • Ne donne pas de conseil à moins qu’on ne t’en prie
  • Ne donne point de conseil à moins qu’on ne t’en prie
  • Ne fais pas à autrui ce que tu ne voudrais pas qu’il te fit
  • Ne fais pas à autrui ce que tu ne voudrais pas qu’on te fit
  • Ne fais pas à autrui le mal que tu ne voudrais pas qu’il te fit
  • Ne fais pas aux autres ce que tu ne voudrais pas qu’ils te fassent
  • Ne faites pas de mal par excès de zèle
  • Ne forcez pas votre talent
  • Ne jugez pas un livre à sa couverture
  • Ne laissez pas croître l’herbe sur le chemin de l’amitié
  • Ne maniez pas le pavé de l’ours
  • Ne mesurez pas autrui à votre aune
  • Ne pas se poser de questions, c’est se garantir des mensonges
  • Ne vous fiez pas aux apparences
  • Nécessité est de raison la moitié
  • Nécessité est mère d’industrie
  • Nécessité fait loi
  • Nécessité fait trotter les vieilles
  • Nécessité n’a pas de jour férié
  • Nécessité n’a pas de loi
  • Netteté nourrit santé
  • Notre repentir n’est pas tant un regret du mal que nous avons fait, qu’une crainte de celui qui nous en peut arriver
  • Nourriture passe nature
  • Nous aurions souvent honte de nos plus belles actions si le monde voyait tous les motifs qui les produisent
  • Nous avons d’assez bons préceptes, mais peu de bons maîtres
  • Nous avons tous assez de force pour supporter les maux d’autrui
  • Nous défendre quelque chose, c’est nous en donner envie
  • Nous ne comptons les heures que quand elles sont perdues
  • Nul avant de mourir ne peut être dit heureux
  • Nul bien sans haine
  • Nul flux sans reflux
  • Nul lait noir, nul corbeau blanc
  • Nul n’est censé ignorer la loi
  • Nul n’est content de sa fortune ; Ni mécontent de son esprit
  • Nul n’est prophète en son pays
  • Nul ne naît appris et instruit
  • Nul ne peut servir deux maîtres
  • Nul ne sait ce qu’est la guerre, s’il n’y a son fils
  • Nul ne sait ce qu’il peut faire avant d’avoir essayé
  • Nul ne sait ce que l’avenir nous réserve
  • Nul or sans écume
  • Nul pain sans peine
  • Nul si fin que femme n’assote
  • Nulle rose sans épines
  • Occasion trouve qui son chat bat
  • Oeil pour oeil, dent pour dent
  • Oignez vilain il vous poindra, poignez vilain il vous oindra
  • Oiseau ne peut voler sans ailes
  • On a beau mener le boeuf à l’eau, s’il n’a pas soif
  • On a beau prêcher à qui n’a cure de bien faire
  • On a peine à haïr ce qu’on a bien aimé
  • On a souvent besoin d’un plus petit que soi
  • On aime sans raison, et sans raison l’on hait
  • On apprend à hurler avec les loups
  • On apprend à tout âge
  • On attrape plus de mouches avec du miel qu’avec du vinaigre
  • On attrape plus vite un menteur qu’un voleur
  • On caresse la vache avant de la traire
  • On caresse la vache pour mieux la traire
  • On chatouille la truite pour mieux la prendre
  • On connaît le véritable ami dans le besoin
  • On crie toujours le loup plus grand qu’il n’est
  • On croit parce que l’on croit pouvoir
  • On dit que Dieu est toujours pour les gros bataillons
  • On dit souvent la vérité en riant
  • On dit voir les enfants et non pas les entendre
  • On doit plaire par moeurs et non par robe de couleurs
  • On doit souffrir patiemment ce qu’on ne peut amender sainement
  • On est aisément dupé par ce qu’on aime
  • On est puni par où on a péché
  • On est souvent puni par où l’on a péché
  • On fait de bonne soupe dans un vieux pot
  • On fait souvent du bien pour pouvoir impunément faire du mal
  • On fait tout avec de l’argent, excepté des hommes
  • On finit toujours par payer les conséquences de ses actes
  • On frappe sur le sac, pour que l’âne le sente
  • On jouit moins de tout ce qu’on obtient que de ce qu’on espère
  • On lie bien le sac avant qu’il ne soit plein
  • On lui donne le doigt et il vous prend le bras
  • On lui en donne long comme le doigt, il en prend long comme le bras
  • On mange bien des perdrix sans oranges
  • On n’a jamais bon marché de mauvaise marchandise
  • On n’a jamais fini de faire son devoir
  • On n’a rien pour rien
  • On n’a rien sans rien
  • On n’allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau
  • On n’apprend pas aux vieux singes à faire des grimaces
  • On n’attrape pas de lièvres avec un tambour
  • On n’attrape pas les mouches avec du vinaigre
  • On n’engraisse pas les cochons avec de l’eau claire
  • On n’est jamais aussi bien servi que par soi-même
  • On n’est jamais sali que par la boue
  • On n’est jamais trahi que par les siens
  • On naît poète
  • On ne badine pas avec l’amour
  • On ne change pas de monture au milieu du gué
  • On ne commande à la nature qu’en lui obéissant
  • On ne connait pas le vin au cercle
  • On ne dit guère Martin qu’il n’y ait d’âne
  • On ne donne rien pour rien
  • On ne donne rien si libéralement que ses conseils
  • On ne fait pas de processions pour tailler les vignes
  • On ne fait pas les révolutions avec de l’eau de rose
  • On ne gagne pas beaucoup à courir le monde
  • On ne jette de pierres qu’à l’arbre chargé de fruits
  • On ne jette pas le coffre au feu parce que la clef en est perdue
  • On ne joue pas avec le feu
  • On ne manie de l’argent que pour son intérêt
  • On ne manie pas le beurre sans se graisser les doigts
  • On ne mesure pas les hommes à la toise
  • On ne met pas de vin nouveau dans de vieilles outres
  • On ne meurt qu’une fois
  • On ne pardonne point à qui nous fait rougir
  • On ne parle pas de corde dans la maison d’un pendu
  • On ne perd pas à attendre
  • On ne perd pas de temps quand on aiguise ses outils
  • On ne peut à la fois être juge et partie
  • On ne peut brûler la chandelle par les deux bouts
  • On ne peut contenter tout le monde et son père
  • On ne peut empêcher le chien d’aboyer, ni le menteur de mentir
  • On ne peut être au four et au moulin
  • On ne peut faire d’omelette sans casser des oeufs
  • On ne peut faire d’un épervier un busard
  • On ne peut faire d’une buse un épervier
  • On ne peut faire de bois tordu droite flèche
  • On ne peut ménager la chèvre et le chou
  • On ne peut parler d’un livre à sa couverture
  • On ne peut pas avoir le beurre et l’argent du beurre
  • On ne peut pas brûler la chandelle par les deux bouts
  • On ne peut pas être au four et au moulin
  • On ne peut pas peigner un diable qui n’a pas de cheveu
  • On ne peut pas tondre un oeuf
  • On ne peut pas toujours gagner
  • On ne peut perdre ce que l’on a jamais eu
  • On ne peut prendre ce qui n’est pas
  • On ne peut rester longtemps dans la boutique d’un parfumeur sans en emporter l’odeur
  • On ne peut rien changer à son destin
  • On ne peut sonner les cloches et aller à la procession
  • On ne peut souffler et humer ensemble
  • On ne prend pas les mouches avec du vinaigre
  • On ne prend pas les vieux merles à la pipée
  • On ne prend pas les vieux merles avec de la paille
  • On ne prend pas un oiseau à la tarterelle
  • On ne prête qu’aux riches
  • On ne s’amende pas de vieillir
  • On ne sait aujourd’hui de quoi demain sera fait
  • On ne sait jamais
  • On ne sait ni qui meurt ni qui vit
  • On ne sait pas de quoi demain sera fait
  • On ne sait qui vit, ni qui meurt
  • On ne saurait faire boire un âne qui n’a pas soif
  • On ne saurait faire d’une buse un épervier
  • On ne saurait manier le beurre qu’on ne s’en graisse les doigts
  • On ne saurait peigner un diable qui n’a pas de cheveu
  • On ne saurait péter plus haut que son cul
  • On ne saurait tout prévenir
  • On ne se baigne jamais deux fois dans le même fleuve
  • On ne tond pas un oeuf
  • On ne trouve jamais meilleur messager que soi-même
  • On ne va pas aux mûres sans crochet
  • On ne va pas aux noces sans manger
  • On ne voit cygne noir, ni corbeau blanc
  • On ne voit cygne noir, ni nulle neige noire
  • On pardonne tant que l’on aime
  • On passe la haie par où elle est la plus basse
  • On peut parce que l’on croit pouvoir
  • On prend plus de mouches avec du miel qu’avec du vinaigre
  • On récolte ce qu’on a semé
  • On récolte ce que l’on sème
  • On reconnaît l’arbre à ses fruits
  • On revient toujours à ses premières amours
  • On s’abrutit à toujours travailler
  • On sait ce que l’on perd, on ne sait pas ce que l’on gagne
  • On sait ce que l’on quitte, on ne sait pas ce que l’on prend
  • On sait ce que parler veut dire
  • On se raccroche à n’importe quoi dans l’adversité
  • On se ressemble de plus loin
  • On va de tout vent à un même endroit
  • On voit bien encore aux tessons ce que fut le pot
  • On voit la paille dans l’oeil de son voisin, mais pas la poutre dans le sien
  • On vous mesurera avec la mesure dont vous vous serez servis
  • Oncques souhait n’emplit le sac
  • Où il y a des abeilles, il y aura du miel
  • Où il y a un écu, il y a le diable, où il n’y en a pas, il y en a deux
  • Où l’on est bien, là est la patrie
  • Où la chèvre est attachée, il faut qu’elle broute
  • Où la chèvre est liée, il faut qu’elle broute
  • Pâques de longtemps désirées sont en un jour tôt passées
  • Pardon ne guérit pas la bosse
  • Paris ne s’est pas fait en un jour
  • Parler comme un aveugle des couleurs
  • Parois blanches, parois fendues
  • Partage de Montgomery, tout d’un côté et rien de l’autre
  • Partir, c’est mourir un peu
  • Pas de fumée sans feu
  • Pas de nouvelle, bonne nouvelle
  • Pas de rose sans épine
  • Passez-moi la rhubarbe, je vous passerai le séné
  • Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage
  • Pauvre homme n’a point d’amis
  • Pauvreté n’est pas péché ; Mieux vaut cependant la cacher
  • Pauvreté n’est pas vice
  • Péché avoué est à demi pardonné
  • Pèlerin qui chante, Larron épouvante
  • Personne n’est indispensable
  • Personne n’est irremplaçable
  • Personne n’est parfait
  • Personne ne veut attacher la sonnette au cou du chat
  • Petit à petit, l’oiseau fait son nid
  • Petit chaudron, grandes oreilles
  • Petit mercier, petit panier
  • Petit présent trop attendu n’est point donné mais bien vendu
  • Petite négligence accouche d’un grand mal
  • Petite pluie abat grand vent
  • Petites causes, grands effets
  • Petits enfants petits soucis, grands enfants grands soucis
  • Peut-être garde les gens de mentir
  • Pierre qui roule n’amasse pas mousse
  • Plaie d’argent n’est pas mortelle
  • Pluie du matin n’arrête pas le pèlerin
  • Pluie matinale n’est pas journale
  • Plus a le diable, plus veut avoir
  • Plus ça change, plus c’est la même chose
  • Plus facile à dire qu’à faire
  • Plus fait douceur que violence
  • Plus le malheur est grand, plus il est grand de vivre
  • Plus le singe monte haut, plus il montre son derrière
  • Plus le singe monte, plus il montre sa queue
  • Plus me hâte et plus me gâte
  • Plus on a, plus on veut avoir
  • Plus on boit, plus on veut boire
  • Plus on désire une chose, plus elle se fait attendre
  • Plus on en a, plus on en veut
  • Plus on est de fous, plus on rit
  • Plus on remue la boue, plus elle empeste
  • Plus on remue la merde, plus elle pue
  • Plus on se découvre, plus on a froid
  • Plus on se presse, moins on avance
  • Point d’argent, point de Suisse
  • Point de pigeon pour une obole
  • Pot fêlé dure longtemps
  • Poule égarée est bonne pour le renard
  • Poule promeneuse devient la proye du renard
  • Pour avoir la moelle, il faut briser l’os
  • Pour bien connaître un homme, il faut avoir mangé un muids de sel avec lui
  • Pour connaître quelqu’un, il faut avoir mangé un minot de sel avec lui
  • Pour devenir le maître, il faut agir en esclave
  • Pour durer, il faut endurer
  • Pour être grand, il faut avoir été petit
  • Pour un moine, l’abbaye ne se perd pas
  • Pour un plaisir, mille douleurs
  • Pour vivre heureux vivons cachés
  • Poussin chante comme le coq lui apprend
  • Premier arrivé, premier servi
  • Premier levé, premier chaussé
  • Près de l’église est souvent loin de Dieu
  • Près de l’église, loin de Dieu
  • Près des ânes l’on attrape des coups de pied
  • Prêter argent fait perdre la mémoire
  • Prêter de l’argent fait perdre la mémoire
  • Promettre et tenir sont deux
  • Provision, profusion
  • Prudence est mère de sécurité
  • Prudence est mère de sûreté
  • Puce en oreille, l’homme réveille
  • Quand il n’y a pas de remède, il faut se résigner
  • Quand il neige dans les montagnes, il fait froid dans les vallées
  • Quand il tonne, il faut écouter tonner
  • Quand il tonne, le voleur devient honnête
  • Quand l’arbre est tombé, tout le monde court aux branches
  • Quand l’un dit ‘tue !’, l’autre dit ‘assomme !’
  • Quand la folie est faite, le conseil en est pris
  • Quand la jument est sortie, il n’est plus temps de fermer l’étable
  • Quand la poire est mûre, il faut qu’elle tombe
  • Quand le bateau coule, les rats quittent le navire
  • Quand le camelot a pris son pli, c’est pour toujours
  • Quand le chat n’est pas là, les souris dansent
  • Quand le diable devient vieux, il se fait ermite
  • Quand le foin manque au râtelier, les chevaux se battent
  • Quand le guignon est à nos trousses, on se noie dans un crachat
  • Quand le loup est pris, tous les chiens lui lardent les fesses
  • Quand le malheur entre dans une maison, faut lui donner une chaise
  • Quand le puits est à sec, on sait ce que vaut l’eau
  • Quand le renard se met à prêcher, prends garde à ta poule
  • Quand le rossignol a vu ses petits, il ne chante plus
  • Quand le vin est tiré, il faut le boire
  • Quand les ailes poussent à la fourmi, c’est pour sa perte
  • Quand les boeufs vont deux à deux, le labourage en va mieux
  • Quand les brebis enragent, elles sont pires que les loups
  • Quand Mars entre comme un mouton, il sort comme un lion
  • Quand nous serons morts, fera les vignes qui pourra
  • Quand on aime, ventre affamé n’a pas faim
  • Quand on allume une lampe, ce n’est pas pour la mettre sous le boisseau
  • Quand on crache en l’air, cela vous retombe sur le visage
  • Quand on est en colère, il ne faut rien dire ni faire avant d’avoir récité l’alphabet
  • Quand on est seul on devient nécessaire
  • Quand on met la main à la pâte, il en reste toujours aux doigts
  • Quand on met la main à la pâte, il en reste toujours quelque chose aux doigts
  • Quand on n’a pas ce que l’on aime, il faut aimer ce que l’on a
  • Quand on n’a pas de tête, il faut avoir des jambes
  • Quand on n’a pas de tête, on ne va pas loin
  • Quand on n’a pas su vivre, on doit encore moins savoir mourir
  • Quand on n’a rien à perdre, on peut bien tout risquer
  • Quand on n’avance pas, on recule
  • Quand on n’est pas le plus fort, il faut être le plus fin
  • Quand on naît rond, on ne meurt pas carré
  • Quand on prend du galon, on n’en saurait trop prendre
  • Quand on regarde quelqu’un, on n’en voit que la moitié
  • Quand on serre trop l’anguille, on la laisse partir
  • Quand on tient la poule, il faut la plumer
  • Quand on veut gouverner les hommes, il ne faut pas les chasser devant soi, il faut les faire suivre
  • Quand on veut, on peut
  • Quand orgueil chevauche devant, honte et dommage suivent de près
  • Quand un âne va bien, il va sur la glace et se casse la patte
  • Quand un avare se met en frais, il n’épargne rien
  • Quand un chien se noie, tout le monde lui offre à boire
  • Quand un homme a faim, mieux vaut lui apprendre à pêcher que de lui donner un poisson
  • Quand un poisson commence à pourrir, c’est toujours par la tête
  • Quand une fille est mariée, tout le monde la demande
  • Quatre yeux voient mieux que deux
  • Que celui à qui le bonnet fait le mette
  • Que celui qui n’a jamais péché jette la première pierre
  • Que l’acheteur prenne garde
  • Que la nuit te porte conseil
  • Que ta main gauche ignore ce que fait ta main droite
  • Que veut le roi le veut la loi
  • Qui a bon voisin a bon matin
  • Qui a bu boira
  • Qui a de l’argent a des pirouettes
  • Qui a fait la faute la boit
  • Qui a fait un panier fera bien une hotte
  • Qui a mangé le lard ronge l’os
  • Qui a métier a rente
  • Qui a peur des feuilles, n’aille au bois
  • Qui a temps, a vie
  • Qui aime bien châtie bien
  • Qui aime bien tard oublie
  • Qui aime Martin aime son chien
  • Qui bête va à Rome, tel en retourne
  • Qui bien chasse bien trouve
  • Qui bien engrène bien finit
  • Qui bon maître sert, bon loyer en attend
  • Qui casse les verres les paie
  • Qui chante ses maux épouvante
  • Qui chapon mange, chapon lui vient
  • Qui cherche trouve
  • Qui compte sans son hôte, compte deux fois
  • Qui court après les souliers d’un mort, risque souvent d’aller nu-pieds
  • Qui crache au ciel, il lui retombe sur le visage
  • Qui craint de souffrir, il souffre déjà de ce qu’il craint
  • Qui craint le danger ne doit pas aller en mer
  • Qui crapaud aime lunette lui ressemble
  • Qui demande timidement enseigne à refuser
  • Qui dénigre veut acheter
  • Qui dit du mal de l’âne le voudrait à la maison
  • Qui dit un mensonge en dit cent
  • Qui doit n’a rien à soi
  • Qui donne aux pauvres prête à Dieu
  • Qui dort dîne
  • Qui entre dans un moulin, il convient de nécessité qu’il enfarine
  • Qui entre en nef n’a pas vent à gré
  • Qui épargne gagne
  • Qui épouse la femme épouse les dettes
  • Qui est âne et veut être cerf se connaît au saut du fossé
  • Qui est propre à tout n’est propre à rien
  • Qui fait la faute boit la sauce
  • Qui fait la faute la boit
  • Qui fait la loi y trouve l’échappatoire
  • Qui fait un panier fait bien une hotte
  • Qui fera bien, bien trouvera
  • Qui ferme la bouche ne montre pas les dents
  • Qui fol envoie, fol attend
  • Qui fuit la meule fuit la farine
  • Qui hante chien, puces remporte
  • Qui juge lentement juge sûrement
  • Qui loin se va marier, sera trompé ou veut tromper
  • Qui m’aime aime mon chien
  • Qui mal cherche, mal trouve
  • Qui mal dit, mal lui vient
  • Qui mal veut, mal lui arrive
  • Qui mange la vache du roi, à cent ans de là en paye les os
  • Qui manie le miel s’en lèche les doigts
  • Qui marche en hâte reste en chemin
  • Qui n’a pas d’argent en bourse, qu’il ait du miel en bouche
  • Qui n’a pas quitté son pays est plein de préjugés
  • Qui n’a suffisance n’a rien
  • Qui n’entend qu’une cloche n’entend qu’un son
  • Qui naît poule aime à gratter
  • Qui naquit chat court après les souris
  • Qui ne demande rien n’a rien
  • Qui ne dit mot consent
  • Qui ne fait pas quand il peut ne fait pas quand il veut
  • Qui ne hasarde rien n’a rien
  • Qui ne peut galoper qu’il trotte
  • Qui ne prie ne prend
  • Qui ne risque rien n’a rien
  • Qui ne s’aventure n’a ni cheval ni mule
  • Qui ne sait épargner à mesure qu’il gagne, mourra sans un sou
  • Qui ne sait être fou n’est pas sage
  • Qui ne sait rien, de rien ne doute
  • Qui ne tente rien n’a rien
  • Qui oblige promptement oblige doublement
  • Qui paie les pipeaux commande la musique
  • Qui paie les violons choisit la musique
  • Qui parle sème, qui écoute récolte
  • Qui paye ses dettes s’enrichit
  • Qui peint la fleur n’en peut peindre l’odeur
  • Qui perd le sien, perd le sens
  • Qui perd sa matinée perd les trois quarts de sa journée
  • Qui perd son bien, perd son sang
  • Qui perd son bien, perd son sens
  • Qui peut et empêche, pèche
  • Qui peut le plus peut le moins
  • Qui plus a, plus convoite
  • Qui prend, s’oblige
  • Qui prête aux amis perd au double
  • Qui promet tout ne donne rien
  • Qui prouve trop ne prouve rien
  • Qui quitte la partie, la perd
  • Qui rien ne sait, de rien ne doute
  • Qui s’excuse s’accuse
  • Qui s’y frotte s’y pique
  • Qui se couche avec les chiens, se lève avec les puces
  • Qui se frotte à l’ail ne peut sentir la giroflée
  • Qui se loue s’emboue
  • Qui se marie à la hâte se repent à loisir
  • Qui se ressemble s’assemble
  • Qui se sent morveux, qu’il se mouche
  • Qui se vainc une fois peut se vaincre pour toujours
  • Qui sème en pleurs recueille en heur
  • Qui sème le vent, récolte la tempête
  • Qui sème, récolte
  • Qui suit les poules apprend à gratter
  • Qui tend le dos, portera le fardeau
  • Qui terre a, guerre a
  • Qui touche de la poix souille ses doigts
  • Qui touche la poix s’en barbouille
  • Qui trébuche et ne tombe point, avance son chemin
  • Qui trop embrasse, mal étreint
  • Qui trop regarde quel vent vente jamais ne sème ni ne plante
  • Qui trop se hâte reste en chemin
  • Qui va à la chasse perd sa place
  • Qui va doucement va sûrement
  • Qui va lentement, va sûrement
  • Qui veut choisir prend souvent le pire
  • Qui veut choisir souvent prend le pire
  • Qui veut durer doit endurer
  • Qui veut faire l’ange fait la bête
  • Qui veut jouir d’aile, il lui faut lever la cuisse
  • Qui veut la fin veut les moyens
  • Qui veut le roi, si veut la loi
  • Qui veut mal, mal lui vient
  • Qui veut noyer son chien l’accuse de la rage
  • Qui veut tuer son chien, l’accuse de la rage
  • Qui veut vivre à Rome ne doit pas se quereller avec le Pape
  • Qui veut voyager loin ménage sa monture
  • Qui vit à compte vit à honte
  • Qui vit à compte vit en blâme et honte
  • Qui vit en espérance danse sans tambourin
  • Qui vit sans folie n’est pas si sage qu’il croit
  • Qui vivra verra !
  • Qui voit ses veines, voit ses peines
  • Qui vole un oeuf vole un boeuf
  • Quiconque est loup agisse en loup
  • Quiconque se sert de l’épée périra par l’épée
  • Quitte à être puni, autant que cela en vaille la peine
  • Rage d’amour est pire que le mal de dents
  • Rarement de sa faute on aime le témoin
  • Rater de peu ou de beaucoup, c’est toujours rater
  • Reculer pour mieux sauter
  • Renard qui dort la matinée n’a guère la bouche emplumée
  • Renard qui dort la matinée n’a pas la langue emplumée
  • Renard qui dort la matinée n’a plus la gueule emplumée
  • Riche homme ne sait qui ami lui est
  • Riche homme ne sait qui lui est ami
  • Richesse donne hardiesse
  • Rien n’agrée sans bonne mine
  • Rien n’est cru si fermement que ce que l’on sait le moins
  • Rien n’est plus difficile à écorcher que la queue
  • Rien n’est si dangereux qu’un ignorant ami
  • Rien n’est si dangereux que trop de bonne foi
  • Rien ne gagne à un retardement si ce n’est la colère
  • Rien ne réussit comme le succès
  • Rien ne sèche aussi vite que les larmes
  • Rien ne sert de courir, il faut partir à point
  • Rien ne vaut son chez soi
  • Rira bien qui rira le dernier
  • Rome ne s’est pas construite en un jour
  • Rome ne s’est pas faite en un jour
  • Rouge au soir, blanc au matin, c’est la journée du pèlerin
  • Rouge soir et blanc matin, c’est la journée du pèlerin
  • S’il me donne des pois, je lui donnerai des fèves
  • S’il pleut à la Saint-Médard, il pleut quarante jours plus tard
  • Sac plein dresse l’oreille
  • Sac vide ne tient pas debout
  • Salive d’homme tous serpents dompte
  • Sans ailes, l’oiseau ne peut voler
  • Sauce bonne pour l’oie est bonne pour le jars
  • Savoir, c’est pouvoir
  • Science sans conscience n’est que ruine de l’âme
  • Se coucher tôt, se lever tôt, c’est amasser santé, richesse et sagesse
  • Se dédire que se détruire
  • Se méfier du feu qui couve
  • Se moquer du tiers comme du quart
  • Se tromper est humain, persister dans son erreur est diabolique
  • Secret de trois, secret de tous
  • Selon l’oiseau le nid, selon la femme le logis
  • Selon le bras, la saignée
  • Selon le vent la voile
  • Selon que vous serez puissant ou misérable, les jugements de cour vous rendront blanc ou noir
  • Selon ta bourse, gouverne ta bouche
  • Semailles hâtives avancent la moisson
  • Séparer le bon grain de l’ivraie
  • Serpent qui change de peau est toujours serpent
  • Service d’autrui n’est pas héritage
  • Serviette damassée devient torchon de cuisine
  • Seules les montagnes ne se rencontrent jamais
  • Si ce n’est toi, c’est donc ton frère
  • Si cela ne vous plait pas, n’en dégoûtez pas les autres
  • Si je ne dis mot, je n’en pense pas moins
  • Si jeunesse savait, si vieillesse pouvait
  • Si l’on fait attention à chaque centime, notre fortune est faite
  • Si la mer bouillait, il y aurait bien des poissons cuits
  • Si le ciel tombait, il y aurait bien des alouettes prises
  • Si les souhaits étaient des chevaux, les mendiants iraient à cheval
  • Si les souhaits étaient des chevaux, les mendiants monteraient
  • Si Mars commence en courroux, il finira tout doux, tout doux
  • Si on lui en donne long comme le doigt, il en prend long comme le bras
  • Si souhaits fussent vrais, Pastoureaux rois seraient
  • Si ton ami est borgne, regarde-le de profil
  • Si tu donnes un poisson à un homme, il mangera un jour ; si tu lui apprends à pêcher, il mangera toujours
  • Si tu es né rond, tu ne meurs pas pointu
  • Si tu manges ton pain blanc en premier, tu manges ton pain noir plus tard
  • Si tu ne peux mordre, ne montre pas les dents
  • Si tu ne vas pas à Mahomet, Mahomet viendra à toi
  • Si tu souhaites un bon conseil, consulte un vieil homme
  • Si tu veux la paix prépare la guerre
  • Si un aveugle conduit un aveugle, ils tomberont tous deux dans une fosse
  • Si un aveugle en conduit un autre, ils tomberont tous les deux
  • Si vous n’aimez pas ça, n’en dégoutez pas les autres
  • Si vous n’avez point d’autre sifflet, votre chien est perdu
  • Sitôt dit, sitôt fait
  • Six pieds de terre suffisent au plus grand homme
  • Soir de braise et blanc matin, c’est le jour du pèlerin
  • Souris qui n’a qu’un trou est bientôt prise
  • Sous la crasse, la beauté s’y cache
  • Sous la peau est l’âne
  • Souvent femme varie, bien fol est qui s’y fie
  • Souvent les bons pâtissent pour les méchants
  • Souvent les railleurs sont raillés
  • Souvent tout gâte qui trop se hâte
  • Suffisance fait richesse et convoitise fait pauvresse
  • Sur une peau de brebis, ce que tu veux écris
  • Ta chemise ne sache ta guise
  • Tambour lointain n’a pas de son
  • Tant chauffe-t-on le fer qu’il rougit
  • Tant crie-t-on Noël qu’il vient
  • Tant qu’à être pendu pour un mouton, autant l’être pour un agneau
  • Tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir
  • Tant va la cruche à l’eau qu’à la fin elle se brise
  • Tant va la cruche à l’eau qu’à la fin elle se casse
  • Tant vaut l’homme, tant vaut la terre
  • Tant vaut la chose comme elle peut être vendue
  • Tel chante qui ne rit pas
  • Tel croit venger sa honte qui l’augmente
  • Tel entre pape au conclave qui en sort cardinal
  • Tel est pris qui croyait prendre
  • Tel fiance qui n’épouse point
  • Tel maître, tel valet
  • Tel menace qui a grand peur
  • Tel pain, telle soupe
  • Tel pâtit, qui n’en peut mais
  • Tel père, tel fils
  • Tel qui rit vendredi, dimanche pleurera
  • Tel refuse qui après muse
  • Tel roi telle loi
  • Tel vous semble applaudir, qui vous raille et vous joue
  • Telle mère, telle fille
  • Telle vie, telle mort
  • Tête de fou ne blanchit jamais
  • Tête légère n’apprend rien que par expérience
  • Tierce fois, c’est droit
  • Toujours il souvient à Robin de ses flûtes
  • Toujours le vin sent son terroir
  • Toujours pêche qui en prend un
  • Tourner sept fois la langue dans sa bouche
  • Tous les ânes ne portent pas de sac
  • Tous les chemins mènent à Rome
  • Tous les goûts sont dans la nature
  • Tous les méchants sont buveurs d’eau
  • Tous ne sont pas chevaliers qui à cheval montent
  • Tous songes sont mensonges
  • Tout bonheur que la main n’atteint pas n’est qu’un rêve
  • Tout ce qui branle ne tombe pas
  • Tout ce qui brille n’est pas d’or
  • Tout ce qui brille n’est pas or
  • Tout ce qui est exagéré est insignifiant
  • Tout ce qui tombe dans le fossé est pour le soldat
  • Tout chien est fort à la porte de son maître
  • Tout est bien qui finit bien
  • Tout est bon à prendre
  • Tout est pain, pour celui qui a faim
  • Tout est pur pour celui qui est pur
  • Tout est pur pour ceux qui sont purs
  • Tout est tentation à qui la craint
  • Tout fait farine au bon moulin
  • Tout flatteur vit aux dépens de celui qui l’écoute
  • Tout homme vertueux est noble
  • Tout le monde sait être sage après coup
  • Tout métier doit rapporter
  • Tout n’est qu’heur et malheur
  • Tout nouveau, tout beau
  • Tout pain est sain à qui a faim
  • Tout passera sauf le bien que tu as fait
  • Tout se découvre avec le temps
  • Tout soldat a dans son sac son bâton de maréchal
  • Tout vient à point à qui sait attendre
  • Toute balle a sa destination
  • Toute farine est bonne à bon moulin
  • Toute fève a son point noir
  • Toute la pluie n’enlève pas la force d’un piment
  • Toute médaille a son revers
  • Toute peine mérite salaire
  • Toute vérité n’est pas bonne à dire
  • Toutes bonnes choses arrivent à ceux qui savent attendre
  • Toutes bonnes choses ont une fin
  • Toutes bonnes choses viennent à ceux qui savent attendre
  • Toutes les bonnes choses ont une fin
  • Toutes les choses sont difficiles avant d’être faciles
  • Toutes les fois qu’il tonne, la foudre ne tombe pas
  • Toutes les fois qu’il tonne, le tonnerre ne tombe pas
  • Toutes vérités ne sont pas bonnes à dire
  • Trois déménagements valent un incendie
  • Trop achète le miel qui sur épines le lèche
  • Trop de marmitons gâtent la sauce
  • Trop de profit crève la poche
  • Trop et trop peu n’est pas mesure
  • Trop gratter cuit, trop parler nuit
  • Trop piquer le cheval le fait rétif
  • Trop rire fait pleurer
  • Trop tranchant ne coupe pas, trop pointu ne perce pas
  • Troquer son cheval borgne pour un aveugle
  • Un ami est long à trouver et prompt à perdre
  • Un âne ne trébuche pas deux fois sur la même pierre
  • Un avare est toujours gueux, un avare se refuse le nécessaire
  • Un barbier rase l’autre
  • Un beau visage est le plus beau de tous les spectacles
  • Un bienfait n’est jamais perdu
  • Un bienfait reproché tient toujours lieu d’offense
  • Un bon avis vaut un oeil dans la main
  • Un bon bailleur en fait bailler sept
  • Un bon cheval a besoin d’un bon éperon
  • Un bon conseil n’a pas de prix
  • Un bon renard ne mange jamais les poules de son voisin
  • Un bon verre de vin enlève un écu au médecin
  • Un chat a neuf vies
  • Un chien mort ne mord plus
  • Un chien qui pisse fait pisser l’autre
  • Un chien regarde bien un évêque
  • Un clou chasse l’autre
  • Un coeur tranquille est la vie du corps
  • Un coq est bien fort sur son fumier
  • Un coup de langue est pire qu’un coup de lance
  • Un couteau aiguise l’autre
  • Un de perdu dix de retrouvés
  • Un de perdu, dix de trouvés
  • Un enfant qui vient, apporte son pain
  • Un épouseur à toutes mains, l’épouseur du genre humain
  • Un espoir différé rend le coeur malade, mais un désir accompli est un arbre de vie
  • Un Éthiopien peut-il changer sa peau, et un léopard ses tâches ?
  • Un fou avise bien un sage
  • Un gros livre est un grand mal
  • Un homme averti en vaut deux
  • Un homme haï est un homme à demi-mort
  • Un homme mort n’a ni parents ni amis
  • Un homme mort ne dit pas de mensonges
  • Un homme n’est rien sans les manières
  • Un homme qui se noie se raccroche à un fétu
  • Un lac réfléchit mieux les étoiles qu’une rivière
  • Un lièvre va toujours mourir au gîte
  • Un maître familier nourrit un valet impertinent
  • Un malheur est vite arrivé
  • Un malheur ne vient jamais seul
  • Un mauvais arrangement vaut mieux qu’un bon procès
  • Un mauvais ouvrier a toujours de mauvais outils
  • Un méchant arrangement vaut le meilleur
  • Un mendiant n’a pas le choix
  • Un mot dit à l’oreille est quelquefois entendu de loin
  • Un muet ne trouve pas sa route
  • Un noyé s’accroche à un brin d’herbe
  • Un noyé s’accroche à un brin de paille
  • Un oeil suffit au marchand, cent yeux ne suffisent pas à l’acheteur
  • Un oeuf aujourd’hui vaut mieux qu’un poulet pour demain
  • Un oiseau dans la main vaut mieux qu’une centaine qui volent
  • Un pas fait à temps en vaut cent
  • Un petit chez-soi vaut mieux qu’un grand chez les autres
  • Un peu d’absence fait grand bien
  • Un peu de fiel gâte beaucoup de miel
  • Un poil fait ombre
  • Un point à temps en sauve neuf
  • Un renard ne se laisse pas prendre deux fois à un piège
  • Un riche avare est plus pauvre qu’un gueux
  • Un rien est le commencement de tout
  • Un seul témoin oculaire en vaut dix qui ont entendu
  • Un sou épargné est un sou de gagné
  • Un sou est un sou
  • Un ‘tiens’ vaut mieux que deux ‘tu l’auras’
  • Une abeille vaut mieux que mille mouches
  • Une bonne action n’est jamais perdue
  • Une bonne action, même douteuse, ne reste jamais sans récompense
  • Une bonne conscience est un doux oreiller
  • Une cuillerée de goudron gâte un tonneau de miel
  • Une de perdue, dix de trouvées
  • Une étincelle peut mettre le feu à la plaine
  • Une femme honnête et jolie est deux fois honnête
  • Une fille sans ami est un printemps sans rose
  • Une fois en mauvais renom, jamais puits n’a été estimé bon
  • Une fois en mauvais renom, jamais un puits n’a été estimé bon
  • Une fois n’est pas coutume
  • Une goutte de fiel gâte une mer de miel
  • Une hirondelle ne fait pas le printemps
  • Une main lave l’autre
  • Une maman est un bon bol à couvercle
  • Une méchante paix est pire que la guerre
  • Une occasion perdue ne se rattrape jamais
  • Une once de bon esprit vaut mieux qu’une livre de science
  • Une oreille coupée a toujours son conduit
  • Une place pour chaque chose et chaque chose à sa place
  • Une pomme par jour, en forme toujours
  • Une religion peu à peu emporte une autre
  • Une santé délicate est quelquefois un brevet de longue vie
  • Une seule cuiller de goudron gâte tout un tonneau de miel
  • Une source salée ne peut donner de l’eau douce
  • Une tartine de sirop chez nous est parfois meilleure qu’un banquet ailleurs
  • Une tête bien faite vaut mieux qu’une tête bien pleine
  • Usage rend maître
  • Va bien au moulin qui y envoie son âne
  • Vache qui vient de loin a gros pis
  • Vent au visage rend l’homme sage
  • Ventre affamé n’a point d’oreilles
  • Ventre plein donne de l’assurance
  • Veux-tu des oeufs, souffre le caquetage des poules
  • Vides chambres font dames folles
  • Vie de cochon, courte et bonne
  • Vie de porc, courte et bonne
  • Vieil arbre d’un coup ne s’arrache
  • Vieille charrette crie à chaque tour
  • Vieux mari et jeune épouse font rarement heureux mariage
  • Vieux péché fait nouvelle honte
  • Vin versé n’est pas avalé
  • Vouloir, c’est pouvoir
  • Vous en êtes un autre
  • Vous ne pouvez servir Dieu et Mammon

  • Publicités